Artistes de référence - Les chroniques de Jean-Paul Gavard-Perret

Antonin Artaud

Exposer dans Mirondella
la galerie d'art en ligne d'Arts-up


Antonin Artaud, dessins et portraits
de Paule Thévenin et Jacques Derrida

L'œuvre d'Antonin Artaud occupe une position originale dans la première moitié du XXe siècle, au croisement de la littérature, du dessin, du théâtre, du cinéma et de la radio.

» disponible chez Amazon


Outils de promotion pour artistes

monographie, livre d'art, cartes de voeux, cartes postales, cartons d'invitation, cartes lettres, catalogues d'artiste...
> en savoir plus

Les Zartos, les Maumaux

Sur les autoportraits d’Antonin Artaud
par Jean-Paul Gavard-Perret

 

Antonin Artaud - Autoportrait

La douleur sur les pentes du visage. Elle le rend comparable à celui d’un enfant, d’un grotesque, d’un vieux. Dans ses dessins sans objectif, la bouche d’ombre crie dans l’aigu :  « je voudrais être une saletade » (Artaud lui même dixit). Elle croît qu’il n’y a rien que la douleur entière, lorsque celui dont elle sort et qui la hurle n’est plus assez naïf ou crédule pour imaginer une éternité

La douleur est un coup de marteau sur ce visage maigre comme un clou. Un coup qui se répète, se voit du matin  au soir et cogne jusqu’au néant. Ce n’est pas l’être mais presque le corps mort, damné. Nul dieu n’en sortira jamais et même le geste qui le crée en le crachant sur le papier ne le sauve pas, ne sauve rien

 

 

 

 

Artaud à l’inverse de ses textes où il réinventa la langue hurlante visage aura dessiner le visage  de l’absolu mutisme qui dit tout, qui dit non à tout. Et voici soudain  ce que chient les « zartos » :
« Qu’ai-je à foutre de l’existence ?
Je ne veux pas de cette invention là »
Voici ce que c’est un homme : souffrir et , si possible, faire souffrir le diable.

Artaud a compris, dit et dessiné ce que les hommes n’ont pas compris. L’auto portraitiste l’a vu, là où il est descendu, là où personne à part lui n’a osé plongé dans l’inconnu arrimé à son cri (1) :

o berina
o berina

paptitra
li bera
 

Jean-Paul Gavard-Perret
Jean-Paul.Gavard-Perret@univ-savoie.fr

(1) Cahiers du retour

Jean-Paul Gavard-Perret

Né en 1947 à Chambéry, Jean-Paul Gavard-Perret est maître de conférence en communication à l´Université de Savoie. Il poursuit une réflexion littéraire ponctuée déjà d'une vingtaine d'ouvrages et collabore à plusieurs revues.