Artistes de référence

Cécile Beaulieu

Cécile Beaulieu



galerie Mirondella - le site




CECILE BEAULIEU : BIJOU, CHOU, CAILLOU, GENOU
par Jean-Paul Gavard-Perret




Le monde de Cécile Beaulieu est celui de la délicatesse. Il dégage des ombres. La lumière se fait en teintes fraîches. Elles posent leur aura par la réalité de leur trace.

L'artiste refuse d'imposer des rides à la réalité. Ses portraits mêmes d'une manière ou d'une autre ramènent à l'enfance comme s'ils ne connaissaient pas encore le mensonge. En conséquence ils guérissent du temps afin de fonder à une éternité particulière. Dieu et le néant ont pour vis à vis l'enfant qu'ils n'ont jamais créé : avec le premier le silence quitte la vie et avec le second rien ne se fait.

C'est à notre mémoire qui nous échappe progressivement que la peinture de Cécile Beaulieu s'adresse. Nous éprouvons pourtant le sentiment d'une vérité partagée. Nous quittons la terre ferme et pour un temps la durée.

Pénétrer de telles images revient donc à prendre le sentier de vie dont les ronces sont coupées. On y court pour sentir battre le coeur. De la goutte de nuit et de celle de lait, du grand liquide obscur et de celui de la lumière bien des choses naissent.

Il y a dans les couleurs de l'artiste une puissance d'utopie et d'offrande. Quelque chose de l'ordre du désir s'engouffre dans une sorte d'absolu.

Reste le vierge et le vivace. L'axe de vie oscille à travers la lumière qui rallume ses raccords en des blés assoupis dans la sieste d'été. Une ligne germe, une autre s'enferme, une autre devient allusive jusqu'à former des êtres sœurs et frères. Cécile Beaulieu arrive à marquer de ses empreintes de couleurs les effluves qui circulent entre eux.

Jean-Paul.Gavard-Perret@univ-savoie.fr

 

 

 

 

 

Jean-Paul Gavard-Perret

Né en 1947 à Chambéry, Jean-Paul Gavard-Perret est maître de conférence en communication à l´Université de Savoie. Il poursuit une réflexion littéraire ponctuée déjà d'une vingtaine d'ouvrages et collabore à plusieurs revues.