Les chroniques de Jean-Paul Gavard-Perret

Zuzana Hulka

Zuzana Hulka
le site


DVD
Lignes, Formes, Couleurs
par Alain Jaubert

Une série documentaire pour comprendre l'histoire des techniques de la peinture par Alain Jaubert, auteur de Palettes. Mettant à profit toutes les possibilités offertes par les nouvelles technologies, la série Lignes formes couleurs revendique une approche encyclopédique de l'histoire des techniques de la peinture. Chacun des films de Marie-José et Alain Jaubert explore les plus grands chefs-d'oeuvre de la peinture sous des angles méconnus. L'occasion de regarder autrement de célèbres tableaux de maîtres analysés dans leurs moindres détails.
» disponible chez Amazon


Contrats du monde de l'art
de Véronique Chambaud

Cet ouvrage rassemble les contrats et accords essentiels dont un artiste a besoin tout au long de sa carrière : contrat d'exposition, de commande, de projet artistique, accord de dépôt-vente, bail d'atelier, mandat d'agent d'art, cession de droits de reproduction, etc.



ZUZANA HULKA ET LES DISQUES DE LUMIERE

par Jean-Paul Gavard-Perret

 

zuzanna hulkaAprès avoir exploré la puissance des couleurs par la puissance du geste dans les tableaux abyssaux, Zuzana Hulka revient à un langage plus simple et géométrique. Il se développe selon des ronds jaunes, mauves ou verts sur le fond blanc de toiles laissées en partie à nu. Cette simplicité d’apparence reste pourtant des plus complexes. Les abysses explorés par l’artiste s’en trouvent renforcés. La fascination se crée par ce qui soudain s’opacifie, se matifie ou à l’inverse devient éclatant et gagne en luminosité. Les gravitations à diverses valeurs créent une vibration particulière. Leur tonalité demeure sans cesse une énigme : tristesse et joie se confondent sans que l’on puisse dire qu’elle impression domine. Tout reste donc de l’ordre du mystère travaillé à la fois par une technique puissante et une sensibilité rare. Mais pour autant la pure émotivité « de surface » n’est pas recherchée. Chaque tableau devient l’objet d’une méditation inépuisable là où tout reste aussi éthéré que terrestre.

Est touché comme un écho de l’être. Mais pas n'importe lequel :  celui qui se bat sans cesse contre lui-même. Il se perd dans ces rondeurs. Par leur nature même elles créent une disjonction tout en entrant en rapport les unes par rapport aux autres.  Il y a là ordre et désordre. On entre dans la faille et la présence que la peinture – volontairement – ne comble pas tout à fait dans ce qui tient d’un effet kaléidoscope mais aussi de l’extase immobile. L’oeuvre à la fois rassemble  et rompt pour déboucher sur une zone inconnue des rives qui d’ordinaire ne se laissent pas atteindre. Zuzana Hulka les atteint.  Douceur, plénitude mais aussi sécheresse et une forme de violence affectent cette effraction que devient la peinture dans son exigence la plus hautaine.

Ce n’est donc pas seulement une pensée qui porte vers elle mais une sorte d’engourdissement, de demi-sommeil. Ceux-ci n’excluent pas – au contraire – la lucidité. Le regardeur pénètre les cercles d’un pays intérieur ignoré mais comme perçu. Un pays antérieur à la conscience, une contrée incertaine. Zuzana Hulka donne donc à voir un autre monde se dessine. Son flux persiste. Au sein du mouvement qu’elle crée suivant  la position des rotondités la dispersion insistante mais aussi l'amalgame créent l'unité secrète, absolue. Chaque œuvre dans sa discrétion rapproche de la lisière brouillée de la pensée. Et malgré un certain vide que ce travail engage, surgit  le lever d’espérance. On s’abandonne aux impressions afin de toucher le troublant laisser être au monde.

Jean-Paul Gavard-Perret
Jean-Paul.Gavard-Perret@univ-savoie.fr

 

Jean-Paul Gavard-Perret

Né en 1947 à Chambéry, Jean-Paul Gavard-Perret est maître de conférence en communication à l´Université de Savoie. Il poursuit une réflexion littéraire ponctuée déjà d'une vingtaine d'ouvrages et collabore à plusieurs revues.