Artistes de référence - Les chroniques de Jean-Paul Gavard-Perret

Jef Meert



JEF MEERT : LE DESIR AUX TROUSSES

par Jean-Paul Gavard-Perret

 

Jef Meert - Lettres d'une religieuse portugaise (2 albums)
Jef MeertMarchand d’art Jef Meert est aussi un grand illustrateur. A la chienne littérature qui ne veut plus le lâcher il fait des enfants dans le dos. Parfois il n ‘hésite pas à la maroufler d’un velours matriciel insidieux et vénéneux. Face au texte qui jappe à ses trousses, l’artiste abandonne des traces voluptueuses. Celui des Lettres d’une  Religieuse Portugaise en est un. Le dessinateur s’accroche au basque d’une de ses images chéries : la nonne. Il s’accorde facilement aux couloirs de son couvent qui devient  des corridors tièdes et autant de cocons insidieux pleins de rumeurs, de dérisions et d’envies. En conséquence, sous la prière officielle de la littérature, s’ajoutent les messes basses de l’art. S’y épuise et s’exténue le souffle de son héroïne d’emprunt qui s’essaye au désir de mourir (mais uniquement de la petite mort).

A ceux qui veulent sa peau, aux voyeurs croyants qui sont les plus mécrémenteurs et par la magie de son illustrateur la femme  oppose l’ombre furtive de ses jambes et de ses mains langoureuses jusqu’à la sombre clarté d’un sexe où le jour se déploie. Si la rêverie et la sorcellerie sont du côté de la nonne, ll’artiste se contente d'en accuser les ondes. Il ne les lâche plus et les sculpte pour faire éprouver ce qui en la femme rôde. Les traits de l’artiste tournoient en volutes sobres afin de souligner ce qui  « ceint » le fausse Sainte et la prend sans que Dieu l’en préserve.

Rien d’appuyé. Jef Meert traite son motif en douceur.  Face à la littérature « salopante » l’artiste impose ses plans comme une partition réfléchie et vigilante aux rythmes entre verticalité et horizontalité. Surgissent des pompes d‘anti-circonstances. Mais on ne tombe jamais en terrain fangeux.  Agile à courber l’échine, n’hésitant pas à plier les genoux la femme est livrée au regard du voyeur. Et Jef Meert fait tout pour non sans habile componction ouvrir le voile juste  pour que soit suggéré le lieu où se « creuse »  l’abîme du plaisir. Il laisse imaginer la trajectoire avec élégance. Du point de chute jusqu’au point (G) d’envol…

 

Jean-Paul Gavard-Perret
Jean-Paul.Gavard-Perret@univ-savoie.fr

 

 

Jean-Paul Gavard-Perret

Né en 1947 à Chambéry, Jean-Paul Gavard-Perret est maître de conférence en communication à l´Université de Savoie. Il poursuit une réflexion littéraire ponctuée déjà d'une vingtaine d'ouvrages et collabore à plusieurs revues.