Artistes de référence - Les chroniques de Jean-Paul Gavard-Perret

Aliette Muller-Robinet

Guide juridique et fiscal de l'artiste :
de Véronique Chambaud

Véritable vademecum de l'artiste, cet ouvrage s'adresse à tous les peintres, graphistes, sculpteurs, illustrateurs ou photographes qui souhaitent vivre de leur création. Cette 4e édition, entièrement actualisée, apporte des réponses claires et documentées aux questions juridiques, fiscales ou sociales que se posent les artistes pour : s'installer (statut juridique, choix d'un atelier, aides, obligations, statut social, impositions) ; vendre (détermination du prix, facturation, recours en cas d'impayé, vente en galeries, en salles des ventes, sur lnternet) ; tirer parti de la législation en matière d'oeuvres d'art (mécénat d'entreprise, dation, exonérations fiscales, TVA) ; s'entourer de professionnels (contrats avec les galeries, agents d'art, attachés de presse, relations avec les commissaires-priseurs) ; se protéger (droits de l'artiste, assurances, protection des oeuvres).
»  disponible sur Amazon




ALIETTE MULLER-ROBINET : DISSEMBLANCE ET FIGURATION 

par Jean-Paul Gavard-Perret

 

Les "incarnations" d’Aliette Muller-Robinet peuvent être considérées comme un mystère du Corps et de l'Esprit. Son travail se présente sous la forme d'un récit de vie tant il vient de loin. Passionné depuis toujours par le travail de la terre et le plaisir de la travailler  l’artiste a pu au fil des temps acquérir une puissance créatrice à travers l’argile mais aussi le bronze. Elle explore  en conséquence un monde où la représentation humaine et sa connaissance se construisent sur l'expérience  personnelle acquise au fil du temps par la confrontation avec la matière.
Pour l’artiste de Sète il  n'est pas question  d'élaborer de grandes théories théologiques, philosophiques. L’art est là pour envisager l’esprit à travers les formes. Pour autant le corps qui emporte le regard n’est pas celui de la béatitude exaltante. Parfois il est longiligne et parfois plus « plein » mais au revers d’une perception de sa simple masse volumique : le corps le plus « rond » n’est pas le moins aérien. Refusant tout caractère ornemental à son travail l’artiste propose un subtil déplacement de l’idée d’empreinte et de relevé. De telle sorte l’effet de “ compacité ”  de l’image se double d’un effet de volume rendu au vide, d’extériorité rendue à l’espace par définition invisible. Chaque sculpture devient l’invention de lieux de hantise et d’infinie méditation sur l'être et son sens.

Sous la lourdeur la légèreté veille. De l’apparent mutisme  de la matière la figuration se lève entre la terre et le ciel. Aliette Muller-Robinet  fait porter le regard à la fois sur le retrait et l’apparition par la vision d’existences parallèles. Il n’y a pas là des figures vraiment proches (au sens figuratif du terme) mais elles sont en rien éloignées de qui nous sommes. Surgit un éclairage sur l’être entre un dedans et un dehors qui subtilement se rejoignent.

Jean-Paul Gavard-Perret
Jean-Paul.Gavard-Perret@univ-savoie.fr

 

Jean-Paul Gavard-Perret

Né en 1947 à Chambéry, Jean-Paul Gavard-Perret est maître de conférence en communication à l´Université de Savoie. Il poursuit une réflexion littéraire ponctuée déjà d'une vingtaine d'ouvrages et collabore à plusieurs revues.