Les chroniques de Jean-Paul Gavard-Perret

Barbara Navi

Barbara Navi
le site



Contrats du monde de l'art
de Véronique Chambaud.

Cet ouvrage rassemble les contrats et accords essentiels dont un artiste a besoin tout au long de sa carrière .. ... » la suite


Art et Fiscalite, Droit Fiscal de l'Art 2011
par Véronique Chambaud

Cet ouvrage, entièrement mis à jour, donne les repères indispensables pour comprendre et utiliser le droit fiscal de l'art. Il clarifie les problématiques de la fiscalité du marché de l'art et examine les obligations et impositions des intervenants culturels, tant professionnels qu'amateurs. Il présente les mesures de soutien à la création artistique et en évalue l'incidence sur le statut fiscal des artistes selon leur spécialité (plasticiens, photographes, graphistes).
» disponible chez Amazon


BARBARA NAVI  : ETRE FOUILLE

par Jean-Paul Gavard-Perret

 

barbara naviRares sont les peintres capables de faire éclater les images du réel par un détournement particulier. Sans tourner le dos à toute représentativité, Barbara Navi y introduit des éléments perturbateurs, des sortes de placages parfois redondants, parfois antinomiques. Ils sont aussi, par leur mise en place, une façon de casser l'organisation plastique des ensembles qu’ils constutuent jusqu'à produire un fantastique jeu d'attraction et de répulsion.

Tout se joue en cette charnière. Et soudain  l'image - phénomène d'être et de civilisation - prend un sens particulier dans une entreprise où la réflexion est insécable de la gestion et de la distribution des formes et des couleurs. L'image (dessin ou peinture) joue à plein et comme "à côté".  La perturbation à l'image dans l'image perfore une réalité trop vue car trop représentée :  la "friche" est en effet devenue dans notre ère post-industrielle une thématique !

L'état naissant que l’artiste provoque avec l'insurrection de la « ruine » n'a rien d'une nostalgie simplement orientée vers notre origine en tant que source perdue de qui nous fûmes et de qui nous sommes. Certes- et comme on dit - il y a de cela. Mais ce n'est pas tout. L'artiste invente  une dialectique entre deux temporalités : celle du présent (ne serait-ce que et déjà celui de la création), celle du temps repris, "volé".

Ce temps, Barbara Navi ne l'idéalise pas dans son anamnèse picturale. Lorsqu’elle peint elle cherche et exhume pour les "reprendre" des images du passé mais afin de les extirper de leurs dépôts. Elle crée un vide et un  appel d'air. Fouiller n'est plus arpenter les dépôts pour en retirer des choses mortes ou oubliées mais les œuvrer parce qu'ils portent la mémoire de notre devenir. L'artiste permet l'embrasement qui fait passer d'une mémoire anonyme à une mémoire personnalisée, d'une mémoire collective à une mémoire intime.

 

Jean-Paul Gavard-Perret
Jean-Paul.Gavard-Perret@univ-savoie.fr

 

Jean-Paul Gavard-Perret

Né en 1947 à Chambéry, Jean-Paul Gavard-Perret est maître de conférence en communication à l´Université de Savoie. Il poursuit une réflexion littéraire ponctuée déjà d'une vingtaine d'ouvrages et collabore à plusieurs revues.