Artistes de référence - Les chroniques de Jean-Paul Gavard-Perret

Javier Perez






RHIZOMES DE JAVIER PEREZ

par Jean-Paul Gavard-Perret

Javier PEREZ Hybrids VIII 2005 Technique mixte/papier
courtoisie galerie Bartschi


Dans les aquarelles et pastels sur papier, dans les dessins, les photographies et les sculptures  de Javier Perez apparaissent divers réseaux de veines et de racines. Certaines montent vers le ciel, d’autres s’enfoncent vers le sol mais pas forcément celles qu’on croit. Tout chez l’artiste de Barcelone est empreintes de corps ou de végétaux obscurs présentés dans divers changements d’échelles. Souvent les images se composent en deux parties symétriques créées pour le renversement d’une géométrie euclidienne pour déplacer les marges et les ordres de marche.

Une sorte de chair s’ouvre dans le monocolore et la précision des lignes. Il existe dans l’œuvre plusieurs types de dérives et déchirures. Mais elles n’ont rien de violentes. Emerge plutôt l’occasion d’une fête. Elle défait les écorce, invente des écorcés pour l'accès à la vie,  vers l'échange et la fugue.  Le monde végétal devient parfois anthropomorphique, il devient une signature humaine, son identité.

L’œuvre sous ses différents aspects retient un paquet de la force vitale par les empreintes rhizomatiques qui l’innervent. A sa manière un tel travail parcourt le monde en un jeu d’écarts. Ils font jaillir un bouquet éclatant. Soudain une forêt explose de veines, de ridules ou de masses plus compactes. L’art donne à sa manière une aventure humaine, un arbre de vie, l'énigme, la mesure infinie  du lien et du liant.

Javier Pérez ose la musique des lignes. Il en retient l'écho dans le rose étrange qui le tend vers la mélodie de la pente. Creusant l'amas, l'ogive l’artiste entre  dans le fleuve de vie. Résiste l'empreinte du tumulte d’un lieu en prise avec le temps. Mais la douceur est  ici plus forte que le tumulte. L’art de la trace fait que le réel éclate. Javier Pérez en retient les salves, pénètre les surfaces, en déplace ses marges, titubant parfois sous le poids de cette charge de fleur et de  parfum des joies. 

Jean-Paul Gavard-Perret
jpgp@live.fr

 

Jean-Paul Gavard-Perret

Né en 1947 à Chambéry, Jean-Paul Gavard-Perret est maître de conférence en communication à l´Université de Savoie. Il poursuit une réflexion littéraire ponctuée déjà d'une vingtaine d'ouvrages et collabore à plusieurs revues.

Fnac_expos2_728.gif