Artistes de référence - Les chroniques de Jean-Paul Gavard-Perret

Annette Schröter

Mirondella
galerie d’art en ligne

;

Exposition permanente

Expositions thématiques

candidature : info@arts-up.info


DVD
Lignes, Formes, Couleurs
par Alain Jaubert

Une série documentaire pour comprendre l'histoire des techniques de la peinture par Alain Jaubert, auteur de Palettes. Mettant à profit toutes les possibilités offertes par les nouvelles technologies, la série Lignes formes couleurs revendique une approche encyclopédique de l'histoire des techniques de la peinture. Chacun des films de Marie-José et Alain Jaubert explore les plus grands chefs-d'oeuvre de la peinture sous des angles méconnus. L'occasion de regarder autrement de célèbres tableaux de maîtres analysés dans leurs moindres détails.

» disponible chez Amazon






ANNETTE SCHRÖTER : LES SYMETRIES BRISEES

par Jean-Paul Gavard-Perret

 

A. Schröter : Fenster 2 (Wichtendahl galerie)
Annette Schröter est une virtuose des jeux de perspectives qui perturbent la notion de surface jusqu’à dérouter la perception du spectateur. Souvent elle malmène cette surface afin de créer d’infimes modifications locales ayant des répercussions plus globales comme dans sa série « Fenster » de 2007. A partir d’une vision brute de la réalité l’artiste allemande agit sur tous les principes de la bidimensionnalité.

Gardant la perspective traditionnelle de la peinture classique qui est faite - depuis Brunelleschi - pour être appréhendée d’un point de vue unique, l’artiste ouvre cependant à un abîme en faisant jaillir une autre surface comme de nulle part à travers ce qui devient un miroir noir. Si bien que la surface semble s’engendrer selon une autre perspective mais par effet de trompe l’œil.

Il y a donc chez Annette Schröter un  jeu subtil sur les codes et ce qu’ils engendrent comme possibles et impossibles. L’artiste jette le trouble et brise la surface de manière plus subtile qu’un simple fracas. Elle affronte, déroute les symétries. Il y a là quasiment un procédé d’anamorphose élaboré  pour une vue frontale. On peut parler d’anamorphoses planes. Chaque oeuvre permet d’ouvrir sur un invisible, un dehors en dedans, un dedans en dehors.

Ainsi altérée la surface ne coïncide jamais avec ce qu’elle devrait représenter. L’artiste parvient à faire émerger une surface virtuelle à l’aide de structures linéaires. Existe donc  « en puissance » non seulement une bidimensionnalité mais aussi une plongée vers le tridimensionnel et l'abyssal. Surfaces et lignes échangent leurs qualités habituelles. Annette Schröter parvient à manipuler le vide pour lui donner forme et volume. Il devient lui-même comme elle le dit  un « personnage ». Un personnage shakespearien qui repose la question de l'être et du ne pas être à travers ce que le paraître feint de montrer.

Jean-Paul Gavard-Perret
Jean-Paul.Gavard-Perret@univ-savoie.fr

 

Jean-Paul Gavard-Perret

Né en 1947 à Chambéry, Jean-Paul Gavard-Perret est maître de conférence en communication à l´Université de Savoie. Il poursuit une réflexion littéraire ponctuée déjà d'une vingtaine d'ouvrages et collabore à plusieurs revues.