Les chroniques de Jean-Paul Gavard-Perret

Pierre Buraglio


DVD
Lignes, Formes, Couleurs
par Alain Jaubert

Une série documentaire pour comprendre l'histoire des techniques de la peinture par Alain Jaubert, auteur de Palettes. Mettant à profit toutes les possibilités offertes par les nouvelles technologies, la série Lignes formes couleurs revendique une approche encyclopédique de l'histoire des techniques de la peinture. Chacun des films de Marie-José et Alain Jaubert explore les plus grands chefs-d'oeuvre de la peinture sous des angles méconnus. L'occasion de regarder autrement de célèbres tableaux de maîtres analysés dans leurs moindres détails.
» disponible chez Amazon



BURAGLIO : LES RE-PRESENTATIONS

par Jean-Paul Gavard-Perret

 

« Imprimez ! », Galerie José Martinez, Paris, à partir du 6 décembre.

Fidèle à ses exigences, dans ses derniers travaux présentés à la galerie Martinez, Pierre Buraglio revient sur une période traumatique pour lui : la guerre puis la libération de la France. Derrière la liberté en marche l’artiste retourne à ceux qui y ont laissé des plumes. Et une nouvelle fois  l'expérience picturale suggère la confrontation et l’affrontement du regard à un espace qui n’est pas anodin tant sur la question du support et des techniques employées que sur les images qui surgissent. D’autant que pour l’artiste non-peint reste toujours le peint et l’œuvre demeure le lieu de contradictions aussi bien dans son langage que dans le constat qu’il fait remonter. Peintures, dessins variations ont comme support ici le fer, le textile, le bois, le stratifié pour dire un temps et offrir  un hommage au poème « Les lilas et les roses » d’Aragon.

Pour Buraglio l’influence du poète est donc toujours présente. N’oublions pas qu’il fut un des premiers à aborder le problème de la métamorphose du non-peint en peint par la seule imposition d'un rapport exact proprement pictural. Dans la contextualisation que l’artiste reprend la figure d’Aragon possède une valeur de témoignage sur l’époque concernée. Elle se trouve incorporé à la peinture, acclimaté en elle par les images que l’auteur envisage, dévisage ou découvre (ici) par effet de bandes et de costumes. La peinture reste donc toujours pour lui un « pensé » qui emprunte au monde extérieur ce qui y semble peint. C’est la manière pour l’artiste de dégager le faux semblant par effet de découpes et de découpages. Et une fois de plus l’artiste tranche afin de mettre en évidence quelques motifs centraux au sein de ses raturages. Ceux là deviennent des éléments cryptographiques.

Jouant sur les intercalages par espacements, distances, collages  l’artiste crée une nouvelle fois les "fenêtres" qui lui sont chères. Et il  se moque toujours autant des exclusions que provoquent la pure figuration et la pure abstraction. Fidèle à son esthétique Buraglio laisse apparaître les opérations que nécessite sa création. Ses œuvres montrent de quoi et comment elles sont générées. Le geste créateur garde toujours autant d’importance que l’esprit qui l’intie. C’est une manière de lutter contre l’idéalisme de l’art d’autant que dans cette nouvelle série il s’agit de montrer comment l’Histoire sous l’héroïsme avance lourdes de douleurs.

Désormais Buraglio – contrairement à ce qui se passait avant – ose le visage. Toutefois ce dernier reste encore altéré. Comme si la présence humaine ne se laissait pas glisser dans un humaniste simpliste. Cette présence double la capacité du tableau : il ne « sert » plus seulement à montrer mais à nous regarder. Buraglio demeure l’artiste non de la représentation mais dans la re-présentation. L’écart est grand, mais la seconde option permet de tenir éloigné les effets de mirage car elle propose un miroir plus subtil. Celui qui regarde ne se casse pas le nez dessus : l’artiste y offre des béances volontaires qui sont autant d’ouvertures et des manifestations de cris  visuels contre ce qu’il nomme une «apparente indifférence à l'Histoire».

 

Jean-Paul Gavard-Perret
Jean-Paul.Gavard-Perret@univ-savoie.fr

 

Jean-Paul Gavard-Perret

Né en 1947 à Chambéry, Jean-Paul Gavard-Perret est maître de conférence en communication à l´Université de Savoie. Il poursuit une réflexion littéraire ponctuée déjà d'une vingtaine d'ouvrages et collabore à plusieurs revues.