Art-thérapie : La peinture qui guérit
Michèle Curinier

Sous la forme d'un bref récit poétique, mêlant son itinéraire à celui des personnes qu'elle accompagne, l'auteur nous initie à la pratique de l'art-thérapie, ici la peinture thérapeutique. Elle nous montre comment l'acte créateur bouscule le fondement même de l'être. Le geste nécessite une liberté intérieure qui ne peut être fabriquée par la pensée. Il s'agit d'un chemin à parcourir où les sens nous ouvrent à la créativité et à la spiritualité. Le corps, le mental et l'âme peuvent s'accorder, faisant sauter les verrous de la dualité qui nous morcellent. Si la voie thérapeutique conseille de regarder ses blessures pour mieux les surmonter, c'est en reconnaissant les forces qu'elles ont fait naître en nous, que nous pourrons guérir et retrouver la vie. C'est dans une approche multidimentionnelle de l'être humain, une approche moins fragmentée de la médecine, de la psychologie et de la spiritualité, que l'on peut retrouver la joie en nous, l'élan vital qui guérit le corps et l'esprit, conduisant à notre véritable " moi ".
» Amazon


Maria Foskolaki

Maria Foskolaki est née à Athènes.
Elle a étudiée l'architecture à l'institut Technologique de Thessalonique et la peinture à l'Ecole Supérieure des Beaux Arts d' Athènes.
Ses premiers tableaux étaient des paysages à l'huile et des aquarellse surtout sur le thème de la mer pour laquelle elle a une sensibilite particulière.
A présent son style est plus affirmé et beaucoup plus personnel. Son approche symbolique fait merveille pour traiter les sentiments des humains et leurs situations psychologiques. Elle est inspirée par la psychoanalyse, sa vie personnelle et quotidienne, l'histoire et la mythologie grecque.
Ses techniques préférées sont la détrempe, la peinture encaustique (une peinture dans laquelle le liant principal est la cire d'abeille naturelle) et l'aquarelle.

Maria Foskolaki a participé à de nombreuses expositions personnelles ou collectives et ses oeuvres sont représentées en permanence dans plusieurs grandes galeries d'Athènes

Principales expositions

1990 Premièe grande expo personnelle à Thessalonique
1991 Galerie Ora Art - Athenes
1994 Galerie Nationale de Grèce - Exposition des diplômés de l'école des Beaux-Arts d'Athène
1995 - galerie Astrolavos
1996 - "Athens Art Gallery"
2004-2005 - galerie Mihalarias
2005 à aujourd'hui - galerie Titanium Yiayiannos(nombreuse expos personnelle et de groupes) et autres galeries d'Athènes
2011 INTERNATIONAL ENCAUSTIC ARTISTS ORGANISATION, Oregon,USA
2012 CRISE, QUELLE CRISE ?
Galerie Castela - Vernikos(Le Pirée)


Galerie Castela -Vernikos (Le Pirée)

CRISE ? QUELLE CRISE
Une révélation : MARIA FOSKOLAKI

"CRISE ? QUELLE CRISE", la grande exposition de l'espace CASTELLA, la galerie d'art du Pirée fondée par l'armateur Grec Nikos Vernikos qui vient de se terminer en ce début février 2012 a été une belle réussite malgré le contexte difficile que connait la Grèce en ce moment.
Parmi les artistes de la nouvelle génération, Mari Foskolaki , également membre du réseau arts-up, a été particulièrement remarquée par la critique grecque et son oeuvre "Le baiser" a reçu un excellent accueil de la part du public.


Le mot CRISE, qui est d'une actualité brulante, est particulièrement approprrié car en langue grecque il signifie au même temps JUGEMENT et aussi une situation qui implique plus fortement qu'en français une notion de DANGER.
Avec ce titre provocateur, le public est venu nombreux à la fois pour la valeur artistique de l'exposition mais aussi parce que l'actualité la rendait très pertinente.

Contrairement à la cruauté de notre époque, l'œuvre de Maria Foskolaki présente l'amour, la tendresse, les liens entre un homme et une femme, les liens entre les gens. Et pour Maria, "c'est précisemment l'absence de lien, d'amour et de tendresse qui est à l'origine des CRISES".

Maria Foskolaki est non seulement une artiste talentueuse mais elle a aussi l'intelligence du cœur.

 


                                                                                                                                                
Maria Foskolaki avec Georgina Lavranou

 

Maria Foskolak : page Mirondella - site officiel - chronique de Jean-Paul Gavard-Perret