Contacter une galerie

Vous trouverez ici les coordonnées de nombreux lieux d'exposition et de nombreuses galeries privées et publiques qui sont vos premiers instruments de prospection et de reconnaissance.
Evitez cependant " les loueurs de cimaises ", ces galeries ou pseudo-galeries qui louent leur espace parfois très cher. Ces galeries sont connues des experts, des gens de presse et des critiques d'art qui bien entendu les évitent au maximum. Exposer dans ces lieux ne vous apportera guère de notoriété si ce n'est une réputation de gogo et la probabilité d'y réaliser des ventes est bien faible. Autant que faire se peut nous avons évité de mettre ces galeries dans l'annuaire.
Un vrai galeriste s'engage auprès des artistes auquel il croit, il assume sa part de risque. Dans ce cas la rémunération de la galerie se fera sur la base d'un pourcentage sur les ventes (généralement de 40 à 50%). Le pourcentage prélevé peut paraître élevé mais les frais du galeriste sont également importants non seulement pour la gestion courante de la galerie mais aussi pour les investissements qu'il doit faire pour soutenir et promouvoir un artiste parfois pendant des années avant d'en obtenir un réel retour. Ces galeries ont généralement leur clientèle fidèle. Au fil du temps elles se sont forgées une image de sérieux et elles sont reconnues dans le monde des arts : les collectionneurs, les critiques, les conservateurs.. Pour la plupart elles sont spécialisées sur un segment bien précis. Si votre travail se situe dans le champ du figuratif contemporain, il est inutile d'aller prospecter une galerie dont la ligne directrice tourne autour des avant-gardes abstraites des années 50 .
Il y a plusieurs façons de contacter une galerie : contact direct, courrier et de plus en plus par l'internet mais dans tous les cas il vous faut des supports adaptés: un site web, un portfolio, une brochure… Ces outils de présentation doivent être parfaits et il est souvent utile de se faire aider d'un professionnel pour la réalisation du support que vous avez choisi pour donner un aperçu de votre production.


Pas de formalités aux frontières intra-communautaires pour exposer dans les pays de l'Union Européenne: vous pouvez obtenir des précisions auprès du Centre de renseignements des douanes 84, rue d'Hauteville, 75010 Paris tél. : 01.53.24.68.24


GALERIES D'ART
7248 galeries

Denmark Denmark Denmark Denmark Italy Italy Luxembourg Croatia Belgium Netherlands Czech Republic Estonia Latvia Lithuania Slovenia Portugal Spain Macedonia Bosnia and Herzegovina Albania Montenegro Croatia Serbia Finland Norway Norway Norway Sweden Germany Austria Italy France Switzerland Greece Bulgaria Turkey Ireland Great Britain Great Britain Great Britain Great Britain Slovakia Moldova Byelarus Poland Romania Hungary Ukraine

Albania Andorra Belgium Bulgaria
Belarus Croatia Czech republic Denmark
Estonia Finland France Germany
Greece Italia Latvia Lithuania
Luxemburg Monaco Netherlands Norway
Poland Portugal Romania Slovakia
Spain Switzerland Sweden Turkey
Ukraine United Kingdom



Algeria Canada China Colombia Dubaï Israel
India Japan Lebanon Marocco Tunisia U.S.A



contact
Boutique Arts-up
en association avec Amazon

Devenir partenaire
Exposer sur Arts-up

... en savoir plus

Je suis propriétaire d'une galerie où j'expose mes oeuvres, je voudrai aussi exposer gratuitement des oeuvres d'autres artistes, puis je le faire ?

C'est tout à fait possible, sans incidence fiscale ni sociale mais il est prudent de demander à l'artiste invité une lettre précisant que la mise à disposition du local est gratuite, les modalités de cette mise à disposition, l'engagement de retirer les œuvres à ses frais à la date indiquée et une clause de décharge de responsabilité en cas de vol, incendie dégât des eaux etc..


Je suis propriétaire d'une galerie ou j'expose mes oeuvres, j'expose habituellement des oeuvres d'autres artistes, puis-je demander un petit loyer et/ou une petite commission sur les ventes ?

Ceci est fortement déconseillé pour des raisons fiscales. Toutefois, si vous souhaitez vous constituer ainsi un revenu complémentaire, vous en avez le droit, mais cette activité sera considérée comme commerciale, avec toutes les conséquences qui en découlent sur le plan fiscal et social.
Attention, la perception de commissions sur les ventes constitue si elle est habituelle, une véritable activité commerciale. Faites vos comptes. Il y a de fortes chances que l'avantage procuré par les commissions et/ou les loyers que vous percevrez soit entièrement anéanti par les conséquences fiscales de cette activité à caractère commercial, (perte de l'exonération de la taxe professionnelle, régime d'imposition BIC, TVA, etc…) Cotisations sociales des commerçants en plus de celles de la Maison des Artistes.


source: Centre national des arts plastiques