aldo runfola
Aldo Runfola


Contrats du monde de l'art
de Véronique Chambaud.

Cet ouvrage rassemble les contrats et accords essentiels dont un artiste a besoin tout au long de sa carrière... ... » la suite



Le petit interview intempestif de : ALDO RUNFOLA
par Jean-Paul Gavard-Perret

 


Qu'est-ce qui vous fait lever le matin
L'envie
(Il desiderio)


Que sont devenus vos rêves d'enfants ?
Ils sont l'ombre à travers laquelle le mesure mes pas
( Sono l’ombra su cui misuro i miei passi)

A quoi avec-vous renoncé ?
A rien
(Nulla)

D'où venez-vous ?
De très loin
(Da molto lontano)

Qu’avez-vous dû « plaquer » pour votre travail ?
A rien de ce que je pouvais renoncer
(Niente cui non potessi rinunciare)

Qu'est-ce qui vous distingue des autres artistes
La seule chose qui pourrait me distinguer des autres artistes serait le fait de ne pas aimer les autres artistes : rien d’autre me distinguerait.
 (Se non sono l'unico a non amare gli artisti, nulla :  volevo dire che la sola cosa che potrebbe distinguermi dagli altri artisti sarebbe il fatto di non amare gli artisti; nient'altro mi distinguerebbe).
.
Quand et comment travaillez-vous ?
Je travaille plus ou moins tout le temps et j'ai besoin d'un certain espace pour le faire
(Lavoro più o meno sempre, poi ho bisogno di uno spazio per fare)

Quelle musique écoute-vous en travaillant ?

Tout et rien
(Di tutto oppure niente)

Quels livres aimez vous relire ?
Il y en a pas
(non c'è)

Quels travaux vous ennuie ?
Aucun en particulier, la routine est ennuyeuse
(Nessuno in particolare, è noiosa la routine).

Quels sont  les artistes dont vous vous sentez le plus proche ?
Je ne sais pas
(Non sapre).

Quelle cadeau aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?
Le dernier fut un circuit automobile électrique, un cadeau que j'avais toujours désiré
(L’ultimo è stato una pista di automobiline elettrica, il regalo che ho sempre desiderato)

Que défendez-vous ?

La possibilité d'être irresponsable
(La possibilità di essere irresponsabile).

Que pensez-vous de la phrase de Lacan "l'amour c'est donné quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas.

La première partie de la phrase est toujours vraie, pas la seconde
(La prima parte è vera sempre, la seconda no).

Et celle de Woody Allen "La réponse est oui mais qu'elle était la question ?

Le comique est paradoxal
(La comicità è paradossale)