Alexia Turlin

Alexia Turlin est une artise suisse qui se définit comme une sorte d'agence artistique "cross over". Elle travaille le plus souvent au gré de ses rencontres et de ses voyages.

» le site


Faces : Visages maquillés du Carnaval de Venise
de Sergio Zaccaron , Renato Pestriniero

De l'ombre surgissent des visages comme seule Venise sait en faire naître. Des visages maquillés - visages-fleurs, visages-fruits, visages-faunes -, mi-réels, mi-fantastiques, emprunts de mystère, d'arrogance, de mélancolie ou de joie, où la fantaisie dialogue avec la couleur. Car Venise est le carnaval et le carnaval est Venise. Dans cette ville magique, les visages semblent flotter sur une mer d'or : ils s'y reflètent et s'y révèlent. Sergio Zaccaron ne se contente pas de nous montrer des visages : les regards semblent pénétrer l'âme. Jeu de l'être, du paraître et de la magie, cette ronde de portraits anonymes nous parle de nous et du monde. C'est précisément en cela que ce livre est exceptionnel, loin des habituels reportages sur le " carnaval des masques ". Que le spectacle commence

» disponible sur Amazon

Le petit interview intempestif de : ALEXIA TURLIN 
par Jean-Paul Gavard-Perret

 

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
c'est un réglage entre mon réveil, des insomnies, ma fille ou des projets à mettre en route.

Que sont devenus vos rêves d’enfant ?
j'ai grandit avec

A quoi avez-vous renoncé ?
à une vie standardisée, un emploi fixe, une voiture qui va avec, la maison, le métro...

D’où venez-vous ?
le parcours est sinueux, ma mère est vietnamienne du Cambodge, elle a rencontré mon père sur une montagne suisse.

Qu'avez vous dû "plaquer" pour votre travail ?
des mecs ! C 'est pas vrai, mais peut-être dans le fond... je pense que j'ai dû laisser derrière moi un certain conformisme. Etre artiste c'est aussi se remettre tellement en question, analyser le monde quotidiennement et savoir ajuster tout ça assez rapidemment  pour rester au plus proche de soi-même et essayer de ne pas devenir trop dingue

Qu’est-ce qui vous distingue des autres artistes ?
question difficile... Beuys disait que "nous sommes des oeuvres inachevées ». Ma particularité doit résider dans mon parcours très éclaté à travers les médiums que j'emploie dans ma pratique artistique et celle de la "Milkshake Agency" . Agnès Martin dit qu'elle travaille "le dos au monde" je crois que pour moi c'est totalement l'inverse

Où travaillez vous et comment?
mon meilleur atelier c'est mon corps, sinon en atelier à Genève, au calme d'un chalet à 1700 m d'altitude et in situ suivant les invitations

Quelles musiques écoutez-vous en travaillant ?
Trentemoller, Michael Meyer, Radiohead, Air, Dafpunk, de Crecy, Blondredhead, Sinner dc, Honey for Petzi pour n'en citer que quelqu'uns.

Quel est le livre que vous aimez relire ?
Alexandra David Neel "Voyage d'une parisienne à Lhassa" (je me sens un peu dans l'art et dans la vie comme cette femme qui n'a de cesse de monter et descendre des montagnes et tenter d'accéder à une ville inconnue et interdite!)

Quel(le) ville ou lieu a pour vous valeur de mythe ?
Stockholm et la Laponie

Quels sont les artistes et vidéastes dont vous vous sentez le plus proche ?
Daniel Spoerri, Rikrit Tiravanija, Pipilotti Rist, Bjork, Apichatpong Weerasethakul, Philippe Parrenno, Dominique Gonzales-Foerster, Michel Gondry, James Turrell...

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?
un iphone de téléportation

Que défendez-vous ? 
que " l'art est ce qui rend la vie plus intéressante que l'art". R.Filliou

Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"?
Cet espèce de principe de l'art: créer, transformer ce truc intérieur qui se met ˆ à bouillonner tout d'un coup, en oeuvre d'art qui va être regardée par d'autres yeux

Et celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?".
"YES TO ALL"