ANNE CANFIELD

» le site


L' art contemporain ne signifie pas l'art d'aujourd'hui. C'est un label qui estampille une production particulière parmi d'autres : l'art conceptuel promu et financé par le réseau international des grandes institutions financières et culturelles et, en France, par l'État. Né dans les années 1960, il est apparu dans les années 1980 comme le seul art légitime et officiel ; mais ce temps semble toucher à son terme. Sa visibilité officielle occulte un immense foisonnement créatif : l'art dit " caché ", suite naturelle de l'art depuis le paléolithique. On y trouve aussi bien le " grand art " que les artistes amateurs. Plus encore, le " grand art " aujourd'hui suit des voies singulières ; il n'est plus porté par aucun style ; il est donc difficile à reconnaître et à apprécier. Mais il existe et qui veut le chercher le trouve ! Cet essai très documenté explicite l'histoire et la nature de l'art contemporain. Il retrace les péripéties de la controverse, le plus souvent souterraine, qui agite le milieu de l'art depuis plusieurs décennies, jusqu'à ses tout derniers épisodes. Il dévoile cet art dissident que l'art officiel cache. Et surtout, il rend la parole aux artistes sur leur pratique et sur le sens qu'ils lui donnent.
» Amazon



Paris des peintres
de Frédéric Gaussen

Paris est l'une des villes au monde qui a le plus attiré les peintres. Mais la nature et les raisons de cet intérêt ont évolué avec l'histoire de la ville. Paris est une mosaïque de quartiers. Chacun a son histoire, son atmosphère, ses caractéristiques sociales et professionnelles. On retrouve cette diversité dans la façon dont les peintres les ont représentés chaque quartier a son style propre, son esthétique, ses sources d'inspiration. En flânant ainsi, de l'île de la Cité à la tour Eiffel, de l'Arc de Triomphe au parc Monceau et à la place Clichy, du boulevard Montparnasse au Quartier latin, du Louvre à la place des Vosges, c'est toute l'histoire de la peinture française, du Moyen Âge à nos jours, qui se déploie sous nos yeux. Cette promenade en images présente les sites les plus séduisants et les monuments prestigieux de la capitale. Mais elle montre aussi comment les peintres s'approprient les lieux pour en nourrir leur imaginaire. Et comment ils modèlent le regard que nous portons sur les paysages qui nous sont familiers.

» disponible chez Amazon


Le petit interview intempestif de : ANNE CANFIELD
par Jean-Paul Gavard-Perret

 


Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
Un espresso, un œuf dans un coquetier et des toasts avec du miel.
(An espresso, an egg in an eggcup and toast with honey.) 

Que sont devenus vos rêves d’enfant ?
Quand j’étais enfant je rêvais de voyager très loin. J’étais particulièrement intéressée par l’Europe. Mes grands-parents l’avait visitée et me racontaient les histoires de leurs aventures. Je me rappelle qu’ils m’avaient raconté avoir dormi dans un château et j’étais obsédée par cette idée. J’aimais les contes médiévaux et les contes de fées et j’aimais les livres qui racontaient ces histoires.
Je voulais devenir trois choses étant enfant :  une chirurgienne, une pilote d’avion et enfin un peintre. Je suis toujours intéressée par la médecine, le corps, la biologie. J’aime être dans les airs, voyager n’importe où et partout. Et j’ai de la chance de m’être trouvée en tant que peintre.
(When I was a child I dreamed of travelling far away.  I was particularly interested in Europe.  My grandparents had visited abroad and told me stories of their adventures.  I remember them telling me that they had slept in a castle and I was obsessed by the thought of it.  I loved medieval tales and fairy tales and loved the books that told those stories.
I wanted to become three things as a child: a surgeon, an airplane pilot, and, at last, a painter.  I am still intrigued by medicine, the body and biology.  I love to be in the air- to travel by plane anywhere and everywhere.  And I am lucky to have found myself in my work as a painter.)

D’où venez-vous ?
De Freemansburg, une petite ville juste à côté de Bethlehem (Pennsylvanie, USA). Mes parents ont tous les deux grandi dans cette ville et j’étais très proche de mes grands parents, de ma grande tante et mon grand oncle qui vivaient tous dans la rue principale. Nous en sommes sortis un peu pendant que je grandissais mais je retournais toujours là. Comme mes grands parents et leurs frère et soeur ont disparus, rarement je m’arrête dans ce joli petit village, il vit dans mes rêve comme un lieu très magique . J’aimerais lui rendre hommage à travers mon travail c’est pourquoi j’aime à penser que je suis prête à le faire.
(I consider myself from Freemansburg, a small town just outside of Bethlehem, Pennsylvania, USA. My mother and father both grew up in that town and I was very close with my grandparents and my great aunt and uncle who all lived on the Main Street.  We moved around a bit while I was growing up, but always I returned there. Though my grandparents and their siblings have all since passed and I rarely get to stop through this tiny village, it forever lives in my dreams as a very magical place.  Someday I would like to pay homage to it through my work, although I’d like to think I already do.)

A quoi avez-vous renoncé  pour votre travail ? 
Je me suis consacrée à l’art dès que j’étais adolescente (et même plus jeune je pense). J’ai pensé aussi faire autre chose. J’ai récemment envisagé une seconde carrière en tant que nounou. Dans cette voie possible j’ai redécouvert mon amour de la science et de la biologie. La biologie est pour moi une seconde nature. Et j’ai été surprise de voir que j’étais bonne en mathématiques aussi. Finalement, cependant, j’ai décidé de continuer à me concentrer exclusivement sur l’art. Je suppose que j’ai laissé tombé l’opportunité d’une carrière en médecine.
C’est agréable de m’appliquer à me préoccuper d’autre chose pendant un temps et puis de revenir à la peinture en pensant que ce n’est pas un choix mais la dernière chose qui me fait avancer.
(I’ve been dedicated towards making art since I was a teenager (or even younger I think).  I have also thought of doing other things. I recently considered a second career as a nurse.  In this possible path I rediscovered my love for science and biology.  Biology turned out to be a natural subject for me.  I was surprised to find that I was good at mathematics too. Finally, though, I decided to continue my focus on art exclusively.  I suppose I left a chance for a career in medicine in order to make my work. 
It was nice to apply myself towards something else for a time and then come back to the sense that painting is not exactly a choice, it is ultimately what keeps me going.)

Un petit plaisir - quotidien ou non ?
Bien sûr ! Récemment je trouve de formidables plaisirs tous les jours dans mon jardin.
(Absolutely!  Lately I find a tremendous amount of fun daily in my garden.)

Qu’est-ce qui vous distingue des autres artistes ?
Je suis particulièrement sensible aux gens et à mon environnement. J’imagine que beaucoup d’artistes le sont aussi mais je pense qu’au moment où une telle hyper sensibilité à certains moments peut devenir  une vexation dans ma vie personnelle, cela finalement se prête de manière positivement à mes peintures et mes dessins.
(I am unusually sensitive to people and to my environment.  I imagine many artists must be this way also, but, I think that while this hypersensitivity at times can be a vexation in my personal life, it definitely lends positively to my paintings and drawings.)

Où travaillez vous et comment?
Je travaille à Philadelphie (USA). J’ai deux ateliers : un dans Chinatown (près du centre ville) et un autre dans notre maison au sud-ouest de Philadelphie. J’essaye de travailler mes dessins et œuvres sur papier dans mon atalier-maison et mes peintures à l’ huile dans mon atelier en ville.
Je tire mes sujets de mon imagination aussi bien que des objets, gens, lieux, images qui m’entourent. Parfois le concept d’une peinture est développé en premier, souvent une image me parle en premier puis un concept ou une idée narrative sort de ce point de départ.
(I work in Philadelphia, PA, USA.  I have two studios: one in Chinatown (near the city center) and another at our home in southwest Philadelphia. I tend to work on drawings and works on paper in my home studio and oil paintings in my city studio.
I derive my subject matter from my imagination as well as objects, people, places and images that surround me.  Sometimes the concept of the painting is developed first, though often it is an image that speaks to me initially and a concept or narrative is derived from that initial point of departure).

Quelles musiques écoutez-vous en travaillant ?
De la musique progressive ; classique, jazz, rock. A Philadelphie nous avons de la chance  d’avoir la radio locale  de l’université de Princeton (WPRB) et je l’écoute souvent en travaillant. J’écoute la Radio Publique Nationale (NPR) pour les nouvelles et les informations. Récemment j’ai découvert avec délice la musique d’un artiste de Philadelphie. Son nom est Kurt vile et c’est merveilleux de l’entendre dans l’atelier.
(Progressive music; classical, jazz, rock.  In Philadelphia we are lucky to get Princeton University’s radio station (WPRB) locally and I often listen while working. I listen to National Public Radio for news and information as well. Lately I’ve been enjoying the music of an artist from Philadelphia.  His name is Kurt Vile and he is really wonderful to listen to in the studio.)

Quel est le livre que vous aimez relire ?
« Chronique de l’oiseau à ressort » de Haruki Murakani et aussi « Le Mage » de John Fowles.
(The Wind – Up Bird Chronicles by Haruki Murakami, also The Magus by John Fowles)

Quel(le) ville ou lieu a pour vous valeur de mythe ?
Je ne peux pas penser à tant d’endroits…
Voyez la réponse à la question « d’où venez-vous » . Cette petite ville et ses environs sont plein de mythologie pour moi.
L’Islande que j’aimerais visiter bientôt.
Nagano au Japon d’où la famille de mon copain est issue.
Marburg en Allemagne où les frères Grimm ont rassemblés et écrits tant de contes de fée.
Tolède en Espagne où Le Greco vécut et travailla.
(I can think of so many places!....  
See the answer to the ‘where I am from question’.  That small town and the surrounding area are full of mythology for me. 
Iceland, where I would like to visit soon.
Nagano Prefecture, Japan, where my boyfriend’s family is from.
Marburg, Germany, where the brother’s Grimm collected and wrote many fairytales. 
Toledo, Spain, where El Greco lived and worked.)

Quels sont les artistes dont vous vous sentez le plus proche ?
Les primitives flamands comme Roger, Van der Weyden ou Hans Memling.
Giotto, Masaccio, Piero della Francesca, etc.
Et aussi les peintures miniaturistes d’Inde qui sont plein de détails et de caprices que moi aussi je recherche.
J’ai récemment vu une incroyable exposition à la « Japan Society » de New York intitulée « Bye Bye Kitty ». Elle réunissait le travail d’artistes japonais contemporains. Si je vois rien d’autres cette année, j’aurai déjà tout vu.
J’aimerai et  me sentirai toujours  proche du travail de la peintre Alice Neel.
(The Flemish primitive painters such as Rogier van der Weyden or Hans Memling.
Giotto, Massacio, Piero della Francesca, etc….. 
Also the miniature paintings of India are full of detail and whimsy, which I too am after. 
I recently saw an incredible exhibit at the Japan Society of New York City called Bye Bye Kitty featuring the work of contemporary Japanese artists.  If I see nothing else this year, I will have seen everything.
I will always love and feel close to the work of the painter Alice Neel.)

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?
Des billets pour aller quelque part où je ne suis jamais allée (L’Islande peut-être ?).
(Tickets to somewhere that I’ve never been (Iceland perhaps?).

Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"?
Oui, c’est souvent ainsi…
(Yes, it often is…)

Enfin que pensez vous de celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?"
Voulez-vous quelque chose pour votre petit déjeuner ?
(Would you like some breakfast?).