ASAKO MASUNOUCHI
le site


Artistes : 1001 conseils
pour mieux vendre vos oeuvres
de Céline Bogaert

Produire un travail artistique de qualité ne suffit pas pour en vivre. Vendre son art est un véritable métier et les démarches à accomplir sont nombreuses. Il faut notamment : se faire connaître, trouver des financements, des partenaires, des clients, les fidéliser, choisir une structure juridique, établir les déclarations légales, gérer ses ventes.
A travers ce guide, vous trouverez des astuces et des réponses à vos questions concernant : les formations, les subventions, le mécénat et le sponsoring, les outils efficaces pour développer votre notoriété, les relations avec vos différents publics et clients, les déclarations obligatoires, la facturation, la protection de vos oeuvres.
Les textes de ce guide sont illustrés par de nombreux exemples et modèles (demande de subvention, communiqué et dossier de presse, fichier clients, dossier de diffusion, contrats, facture…) et assortis d'un précieux carnet d'adresses (contacts administratifs, organismes délivrant des aides et subventions, associations de promotion et d'accompagnement des artistes...).

» disponible chez Amazon


Le petit interview intempestif de : ASAKO MASUNOUCHI
par Jean-Paul Gavard-Perret


Qu'est-ce qui vous fait lever le matin ?
L'idée des bonbons que je me suis habitué à avoir chaque matin.
( The idea of sweets, which I'm accustomed to having every morning. )

Que sont devenus vos rêves d'enfant ?
Oublié. J'étais assez ambitieux pour dire que mon rêve était de devenir pianiste. En même temps j'étais le genre de gosse qui ne pratiquait qu'une seule heure avant les leçons et maintenant je ne joue presque pas du tout.
(Ignorantly, I was ambitious enough to say my dream was being a pianist. Even at that time, I was a kind of pupil who practive only 1 hour before lessons and now I don't play piano almost at all.)

Qu'avez-vous abandonné ?
Habiter dans une ville pratique où il y a de beaux marches et une bibliothèque confortable.
(Living in a handy city which has lovely markets and comfortable library).

D'où venez-vous ?
Physiquement du Japon. Mes idées et ma création vienne de l'adoration et d'une imagination espiègle.
(Physically I came from Japan. My idea and creation come from adoration and playful imagination).

Qu'est-ce qui vous distingue des autres artistes ?
La naïveté ? La couleur ? De toute façon chaque artiste est naturellement différent.
(Naivety? Colour? ... anyway every artist is naturally different.)

Où travaillez-vous et comment ?
Je travaille la plupart du temps chez moi en Grèce (autrement dans ma famille au Japon). Je commence par trouver idées et matières pour mon inspiration ensuite je développe mes dessins.
( I work mostly at home in Greece (otherwise at family home in Japan) I start from getting idea or material for inspiration, and develop drawings.)

A qui n'avez-vous jamais osé écrire ?
Je suis assez paresseux pour écrire à ceux qui m'écrive pour écrire à d'autres.
(I'm lazy enough to write to people who write to me as one out of many others)

Quelle musique écoutez-vous en travaillant ?
De l'Indie Pop / Radio Soma FM sur Internet.
(indie pop music / internet radio Soma FM).

Quel livre aimez-vous relire ?
La plupart des livres écrits par Haruki Murakami.
(Most of books written by Haruki Murakami)

Quand vous vous regardez dans un miroir qui voyez-vous ?
Il est si difficile de croire que c'est moi que je vois…
(It is so hard to believe that it's me that I see... (Aphrodite's Child))

Quel lieu a valeur de mythe pour vous ?
Glasgow

De quels artistes vous sentez-vous le plus proche ?
Mes ex camarades de classe de L'Université de Brighton.
(Ex-classmates at University of Brighton).

Quel film vous fait pleurer ?
Kramer contre Kramer, Nello et le Chien des Flandres, Dancer in The dark, Breaking Thes Waves, etc.
(Kramer vs. Kramer / A Dog of Flanders / Dancer in the Dark / Breaking the Waves ... etc.).

Qu'aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?
Des livres d'art, quelque chose de vintage
(Artistic books, something vintage, stationary).

Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"?
C'est probablement le plus élevé, n'est-ce pas ? Pas pour la qualité, mais la quantité alors.
(That is probably the loftiest one, isn't it? I'll go for not quality, but quantity then.)

Que pensez vous de celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?"
Cela me rappelle la réponse de Yoko Ono lors de l'exposition de ses « Ceiling Painting » : « Oui est peut-être plus difficile à dire que non.
(It remends me of "Ceiling Painting" by Yoko Ono. Saying "Yes" is perhaps more difficult than saying "No".)