Sombre et fort, un roman graphique d'une puissance peu commune. Prix du meilleur album au festival de Naples 2010. Etat de veille, dans la vie s'écoule entre inconscience et conscience, entre indifférence et lucidité. Un état de rêve ou d'hypnose où les vérités les plus noires défilent devant nos yeux comme des hallucinations : la tristesse d'une cité de banlieue, l'infâme pollution de son usine pétrochimique, le désoeuvrement de jeunes abandonnés à eux-mêmes... Le tout raconté comme si l'auteur avait tenté de transmettre son message dans l'urgence, vite, avant qu'il ne soit trop tard.
» Amazon


Contrats du monde de l'art
de Véronique Chambaud.

Cet ouvrage rassemble les contrats et accords essentiels dont un artiste a besoin tout au long de sa carrière... ... » la suite



Le petit interview intempestif de : DAVIDE REVIATI
par Jean-Paul Gavard-Perret

 

 

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
Je ne me lève pas le matin. Mais tard dans l’après-midi la faim.
(Non mi alzo lo mattina. Nel tardo pomeriggio, la fame).

Que sont devenus vos rêves d’enfants ?
Se sont réalisées bien plus de rêves que ceux que j’avais fait.
(Se ne sono avverati più di quanti ne avessi fatto).

A quoi avez vous renoncé ?
Au football après m’être rompu les ligaments du genou.

D’où venez-vous ?
D’un monde qui n’existe plus.
(Da un mondo che non esiste più.).

Qu’avez-vous du laisser tomber pour votre travail ?
La paix du ménage. Même si ce que je fais je ne le vis pas comme un travail.
(La pace domestica. Anche se quello che faccio non lo vivo come un lavoro).

Qu’est-ce qui vous distingue des autres artistes ?
Je ne le sais pas.
(Non lo so).

Où et comment travaillez-vous ?
Je peins et dessine chez moi.
(Dipingo e disegno in casa).

Quelles musiques écoutez-vous en travaillant ?
De la musique classique, du jazz et des chansons à textes.
(Classica, jazz e canzone d'autore).

Quel livre aimez-vous relire ?
Je relis souvent les livres que je veux relire
(Rileggo spesso i libri che voglio rileggere).

Quels sont les travaux domestiques les plus pesants pour vous ?
Tous
(Tutti).

Quels sont les artistes dont vous vous sentez le plus proche ?
Ils sont vraiment trop nombreux pour que je puisse tous les citer.
(Sono veramente troppi per poterli citare tutti).

Qu’aimeriez vous recevoir pour votre anniversaire ?
Je ne fête jamais mon anniversaire. J’ai été habitué comme ça  et souvent  je ne m’en souviens pas. (Non festeggio il compleanno. Sono stato abituato così e spesso me lo scordo).

Que défendez-vous ?
Moi même. Je me sens toujours en danger
(Me stesso. Mi sento sempre a repentaglio).

Que vous inspire la phrase de Lacan « L’amour c’est donner quelque chose qu’on n’a pas à quelqu’un qui n’en veut pas » ?
Rien.
(niente).

Et que pensez-vous de la phrase de W. Allen : « Le réponse est oui mais quelle était la question ».
Je pense que Woody Allen est un génie.