Denis GARDON
Plasticien, écrivain et auteur dramatique



Guide juridique et fiscal de l'artiste :
de Véronique Chambaud

Véritable vademecum de l'artiste, cet ouvrage s'adresse à tous les peintres, graphistes, sculpteurs, illustrateurs ou photographes qui souhaitent vivre de leur création. Cette 4e édition, entièrement actualisée, apporte des réponses claires et documentées aux questions juridiques, fiscales ou sociales que se posent les artistes pour : s'installer (statut juridique, choix d'un atelier, aides, obligations, statut social, impositions) ; vendre (détermination du prix, facturation, recours en cas d'impayé, vente en galeries, en salles des ventes, sur lnternet) ; tirer parti de la législation en matière d'oeuvres d'art (mécénat d'entreprise, dation, exonérations fiscales, TVA) ; s'entourer de professionnels (contrats avec les galeries, agents d'art, attachés de presse, relations avec les commissaires-priseurs) ; se protéger (droits de l'artiste, assurances, protection des oeuvres).
»  disponible sur Amazon

Le petit interview intempestif de : DENIS GARDON
par Jean-Paul Gavard-Perret

 

Qu'est-ce qui vous fait lever le matin ?
Je pense que c'est la crampe du dormeur qui n'aime plus être en position de non-création.

Que sont devenus vos rêves d'enfant ?
Honnêtement enfant, je n'avais pas digéré cette obligation, je suis devenu adulte très jeune, l'enfance ne m'intéressait pas, maintenant je rêve que je vis.

A quoi avez-vous renoncé ?
Je n'ai renoncé à rien, peut-être à ne pas être suffisamment lu, vu… à part ça , j'ai renoncé peut-être à tort de savoir me vendre - le vilain mot !

D'où venez-vous ? De Suisse Romande - vous savez cette partie en Confédération Helvétique qui ne veut pas être européenne mais qui l'est plus que d'autres dans ses structures politiques-économiques!!.

Qu'avez-vous reçu en dot ? Mes dons, mais aussi le sens de la distanciation et le goût de l'humour, surtout…

Qu'avez vous dû "plaquer" pour votre travail ?
Pour moi, peut-être la question la plus difficile… Je ne sais pas… peut-être, plaquer des gens pour être solitaire dans mon dit, à part ça j'aime bien les plaques de chocolat.

Un petit plaisir - quotidien ou non ?
Disons… le premier café matinal autrement je n'existe pas !!! Le deuxième plaisir est d'éteindre la lumière le soir pour être sûr de retrouver le lendemain mon café matinal !

Qu'est-ce qui vous distingue des autres artistes ?
Aie !Aie ! peut-être que je suis un touche à tout, je peins, j'écris, j'écris des romans, des pièces de théâtre, ai fait de la mise en scène, joué comme comédien, animé des Cafés Littéraires, Philo, ai animé des Cafés Musicaux, Café Feuilleton bref tout m'est intérêt et passion.

Où travaillez vous et comment?
Selon mon mode de fonctionnement dans mon atelier assis pour écrire, debout pour peindre, c'est ma gymnastique culturelle le seul côté sportif que j'ai.

Quelles musiques écoutez-vous en travaillant ?
Je suis un éclectique amoureux de toute musique classique, sérielle, rock, pop, ethno, chanson française (le bonne) et je les écoute en vrac me surprenant de mes humeurs. J'explore aussi ma collection de 45 tours et de 33 tours (je les relis en les écoutant).

Quel est le livre que vous aimez relire ?
J'ai de la peine à relire un livre… J'ai soif de connaître d'autres écritures, relire pour moi c'est prendre en main un livre, revivre les émotions en caressant la mémoire sans forcément l'ouvrir.

Quel film vous fait pleurer ?
Question difficile quel film vous fait pleurer, si je comprends bien la question cela veut dire quel genre : aucun. Par contre j'ai été ému par exemple par "une si longue absence" d'Henri Colpi avec Georges Wilson, Alida Valli et le chanson de Cora Vaucaire… etc. … manque de place !

Quand vous vous regardez dans un miroir qui voyez vous ?
Celui que je suis et celui que j'ai voulu être, finalement un type pas trop normal.

A qui n'avez-vous jamais osé écrire ?
Je n'aime écrire que mes histoires… écrire à un autre m'est honnêtement indifférent, par contre, j'adore répondre c'est chaque fois un challenge amusant… La preuve !

Quel(le) ville ou lieu a valeur de mythe pour vous ?
Disons toutes les villes, celles que je ne connais pas encore, que je n'ai pas encore appréhendées ! J'aimerais bien visiter l'Atlantide mais aucune agence de voyage ne le propose ?!

Quels sont les artistes dont vous vous sentez le plus proche ?
Les artistes les plus proches (je suppose peinture) sont les plus éloignés de moi, disons Bacon, Matthieu, JF Comment, Daniel Humair (le peintre et batteur), Hélène Biolley ma mère, Veira da Silva, Zao Wou Ki, Soulages, JP Raynaud et - bien sûr - les anciens Rembrandt, Van Gogh, Durer - très diversifié comme goût mais sans œillères… J'ai d'autres admirations dans d'autres domaines.

Qu'aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?
C'est le 22 juin, j'attends la surprise !

Que défendez-vous ?
Le droit à l'humour et à la parole !!

Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"?
Disons pour avoir un triple Ah ! Ah ! Ah ! hilarant : je dirais le geste créateur !

Que pensez vous de celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?
Difficile de répondre. Renversons la question : "La question est oui mais quelle était déjà la réponse". Facile ! Je sais !!! C'est la seule échappatoire trouvée, à part ça j'aime Woody Allen et vos questions. Curieux le rapport. Avez-vous des lunettes peut-être (*).

 

(*) Réponses de l'interviewer aux deux questions : OUI.