Textes, entretiens, poèmes, 1967-2008
Daniel Dezeuze

Dezeuze s'exprime avec saveur et perspicacité sur Cézanne, Malévitch, Munch, Goya, Parmentier, Clyfford Still, et d'autres. Mais on trouve également des réflexions sur des matières plus éloignées ; qu'on en juge : les Gnostiques, le Mexique, l'art du colophon dans la peinture chinoise... A ce choix déjà dense, on a ajouté ici l'ensemble des interviews et des poèmes donnés par l'artiste... Fondée sur une connaissance historique, linguistique, culturelle, politique, souffrant sans doute peu d'exemples parmi ses contemporains français, l'œuvre de Daniel Dezeuze est paradoxalement - ou en conséquence - marquée par la transparence, le jeu, l'improbable, l'économie, la discrétion, la retenue. Elle hésite entre la litote et l'ellipse. Elle fait de l'allusion sa force. Elle y gagne en intonation, en tranchant, en radicalité. [Extrait de la préface d'Henry-Claude Cousseau]


Biographie

Né en 1942 à Alès en France. Daniel Dezeuze fait ses études aux Beaux-Arts de Montpellier de 1959 à 1962. en 1970, il est membre fondateur du groupe Support-Dsurface et de la revue Peinture, Cahier théoriques. Sa première exposition personnelle a lieu en 1963. Il vit et travaille à Sète et a enseigné dans diverses écoles des Beaux-Arts dont celle de Montpellier. » Amazon




L'interview de Jean-Paul Gavard-Perret : DANIEL DEZEUZE

 

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?

Le soleil rouge pris dans les branches d'un arbre dénudé.

Que sont devenus vos rêves d’enfant ?

Je ne me souviens plus de mes rêves d'enfant. Adolescent, je voulais devenir ce que je suis - ou ce que j'essaye d'être.

A quoi avez-vous renoncé ?

A mes illusions sur le monde de l'art.

D’où venez-vous ?

D'une famille d'artistes.

Qu'avez vous dû "plaquer" pour votre travail ?

J'ai peu "plaqué" dans ma vie.

Qu’est-ce qui vous distingue des autres artistes ?

C'est à vous de le dire.

Où travaillez vous et comment?

Je travaille dans mon atelier de Sète et dans mon jardin quand il fait beau. 


Quelles musiques écoutez-vous en travaillant ?

Quand c'est un travail répétitif j'écoute de la musique classique et quelquefois du jazz.

Quel est le livre que vous aimez relire ?

Le Tao Te King

Quelles taches ménagères vous rebutent le plus ?

Ranger mon atelier.

Quels sont les artistes dont vous vous sentez le plus proche ?


Cézanne, Mondrian, mais ça change selon mon humeur

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?

La bonne nouvelle d'un monde apaisé.

Que défendez-vous ?


La méditation

Que pensez vous de la phrase de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ? ».

Je pense au monologue de Molly Bloom qui dit mille fois oui à la vie.