ELAINIE LILLIOS

Elainie Lillios est une compositrice résidant à Bowling Green, Ohio. Ses espaces sonores musique traduisent sa fascination pour l'écoute, le son, l'espace, le temps, l'immersion et l'anecdote. Elle explore plusieurs univers sonores. Ses recherches portent sur la spatialisation sonore comme forme de performance de la musique électroacoustique, l'ambiophonie, l'écoute critique comme aide à la création et l'«écoute profonde» (Deep Listening). Voix humaine, bruits de voitures, carillons,branches qui craquent, pas dans la neige, cailloux déplacés par l'eau courante : Elainie Lillios jouent avec eux en de longues partitions favorisant les techniques de traitement granulaires . Les sonorités ont la fragilité des insectes, jouent avec la pierre comme les mouettes avec le vent, grattent le bitume ou s'évaporent dans les chaleurs du désert, se brisent en particules comme des nuages de poussière.

son site officiel: http://elillios.com


Le guide de l'artiste: Tout ce que vous avez toujours voulu savoir pour émerger dans l'art

A l'adresse de tous les artistes, professionnels et amateurs, ce guide volontairement concret rassemble l'essentiel de ce qu'ils ont toujours voulu savoir pour émerger dans le monde de l'art contemporain en France et à l'étranger. Il apporte des réponses aux questions clés quand on veut réellement évoluer dans l'art, à la sortie d'une école d'art ou en autodidacte : Qui sont les acteurs du monde de l'art ? Quels sont les choix à faire au départ ? Comment assurer sa viabilité ? Quelles pistes pour développer sa visibilité ? Sorte de petite "bible" de conseils stratégiques et pratiques, Le Guide de l'artiste livre les conseils et les secrets utiles, et souvent étonnants, des plus grands spécialistes français : le curateur Nicolas Bourriaud, la directrice de la Fiac Jennifer Flay, le président du Prix Marcel Duchamp Gilles Fuchs, le collectionneur Guillaume Houzé, le galeriste Emmanuel Perrotin et le directeur du Palais de Tokyo Marc-Olivier Wahler, qui interviennent aux côtés des plus grands collectionneurs, galeristes, directeurs d'institutions et curateurs de la scène internationale. Mais c'est aussi un carnet d'adresses regroupant en un seul volume plus de 1 500 contacts et adresses de professionnels et d'organismes d'art contemporain : lieux d'exposition, centres d'art, galeries, foires, biennales et festivals, mais aussi bourses, prix et résidences d'artiste, sans oublier les écoles d'art, revues et éditeurs liés à la scène contemporaine. Visant à offrir au lecteur la plus large visibilité du monde de l'art contemporain en France et à l'étranger, Le Guide de l'artiste est un ouvrage destiné à devenir un incontournable pour ceux qui veulent faire de l'art le coeur de leur vie.

& Amazon

Le petit interview intempestif de : ELAINIE LILLIOS
par Jean-Paul Gavard-Perret


 

Qu'est-ce qui vous fait lever le matin ?

Malheureusement mon réveil me fait lever le matin. Je ne suis pas du matin et je préfère la nuit : c'est la période que le préfère pour être créative.

Que sont devenus vos rêves d'enfants ?

Quand j'étais enfant je rêvis de posséder mon propre vaisseau spatial. Maintenant j'ai mon propre studio où je compose et qui peut être considéré comme un vaisseau spatial. Des affichages vidéo et des moniteurs audio servent de " panneaux de configuration .

A quoi avez-vous dû renoncer ?

A rien. J'ai eu beaucoup de chance que ma vie soit riche de pleins de choses.

D'où venez-vous ?

Je suis née à Chicago dans l'Illinois, j'ai passé mpon enfance dans les faubourgs de cette ville. Maintenant je vis à Bowling Green, Ohio, j'enseigne à la Bowling Green State University.

Qu'est-ce qui vous distingue des autres artistes?

Il est difficile pour moi de dire ce qui me distingue des autres artistes . J'ai entendu dire d'autres compositeurs que le qualité de la matière de mes sons et que la manière dont je les rassemblent me font différente des autres. Ils disent qu'ils peuvent toujours reconnaître un morceau "Lillios" par la manière dont il sonne et ce qu'il provoque au fil du temps.

Où travaillez-vous et comment ?

Je travaille dans de nombreux endroits et d'une certaine manière le monde entier et mon environnement de travail. Depuis que je compose des œuvres en utilisant des échantillons (samples) je passe beaucoup de temps à l'extérieur pour écouter de nouveaux sons. Je passe aussi beaucoup de temps à écouter des sons d'intérieur ou au marché, dans des cafés et dans tous les lieux que je visite. Une fois que j'ai récolté des samples je travaille dans mon studio pour éditer et créer des sons en les mixant dans des compositions.

A qui n'avez-vous jamais osé écrire ?

Je n'ai jamais osé écrire à François Bayle afin qu'il devienne un de mes amis sur Facebook, cependant j'espère que j'aurai le courage de le faire.

Quelle musique écoutez-vous en travaillant ?

Je n'écoute jamais de musique quand je travaille depuis que je le fais avec des sons. Mais lorsque je ne travaille pas sur ma propre musique, j'écoute un tas de musiques mais surtout électroacoustique et de la musique contemporaine du XXème et du XXIème siècles. Je viens de découvrir le Heavy Metal et cela me plait beaucoup. J'aime aussi beaucoup l'electronica et la danse music quand je fais le ménage. Cela me donne de l'énergie afin d'effectuer un tel travail.

Quels livres aimez-vous relire ?

Quand je trouve que j'ai besoin de ressourcer mon inspiration créatrice je relis les livres de Carlos Castaneda. En quelque sorte ses écrits inspirent mon imagination créatrice

Lorsque vous vous regardez dans un miroir qui voyez-vous ?

Je me vois ! :-)

Quel lieu a valeur de mythe pour vous ?

J'aime visiter des églises orthodoxes quand je vais en Grèce. Spécialement les vieilles. La lumière terne, l'iconographie, les bougies, la fumée de l'encens et l'acier créent une atmosphère de mystère et aussi de paix et d'introspection. Je sens alors que je suis proche de quelque chose de très profond et saint dans ces églises.

De quels artistes vous sentez-vous la plus proche ?

Les haïkus du poète américain Wally Swist. Ses poèmes ont inspiré beaucoup de mes pièces récentes pour instruments avec des lives électroniques. J'ai été aussi inspiré par beaucoup d'autres compositeurs – trop nombreux pour les nommer ici (je pourrais en oublier). En général je me sens le plus proche des artistes dont le travail possède une sensation organique), naturelle, ceux dont le travail semble vrai et touche mes émotions plutôt que mon intellect.

Quels films vous font pleurer ?

Je ne regarde pas les films qui me font pleurer...

Qu'aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?

Je n'ai pas de réel envie de quoi que ce soit et je suis tout à fait satisfaite.

Que pensez-vous de la phrase de Lacan : « L'amour c'est donné quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas ? »

J'aime le désintéressement de cette citation. Il me fait penser que quoi que ce soit est possible.

Et celle de Woody Allen "La réponse est oui mais quelle était la question ? »

Est-ce vraiment la question qui importe ou seulement le fait que la réponse soit oui ?

 

 

Art-thérapie : La peinture qui guérit par Michèle Curinier

Sous la forme d'un bref récit poétique, mêlant son itinéraire à celui des personnes qu'elle accompagne, l'auteur nous initie à la pratique de l'art-thérapie, ici la peinture thérapeutique. Elle nous montre comment l'acte créateur bouscule le fondement même de l'être. Le geste nécessite une liberté intérieure qui ne peut être fabriquée par la pensée. Il s'agit d'un chemin à parcourir où les sens nous ouvrent à la créativité et à la spiritualité. Le corps, le mental et l'âme peuvent s'accorder, faisant sauter les verrous de la dualité qui nous morcellent. Si la voie thérapeutique conseille de regarder ses blessures pour mieux les surmonter, c'est en reconnaissant les forces qu'elles ont fait naître en nous, que nous pourrons guérir et retrouver la vie. C'est dans une approche multidimentionnelle de l'être humain, une approche moins fragmentée de la médecine, de la psychologie et de la spiritualité, que l'on peut retrouver la joie en nous, l'élan vital qui guérit le corps et l'esprit, conduisant à notre véritable " moi ".
» Amazon