Faces : Visages maquillés du Carnaval de Venise
de Sergio Zaccaron , Renato Pestriniero

De l'ombre surgissent des visages comme seule Venise sait en faire naître. Des visages maquillés - visages-fleurs, visages-fruits, visages-faunes -, mi-réels, mi-fantastiques, emprunts de mystère, d'arrogance, de mélancolie ou de joie, où la fantaisie dialogue avec la couleur. Car Venise est le carnaval et le carnaval est Venise. Dans cette ville magique, les visages semblent flotter sur une mer d'or : ils s'y reflètent et s'y révèlent. Sergio Zaccaron ne se contente pas de nous montrer des visages : les regards semblent pénétrer l'âme. Jeu de l'être, du paraître et de la magie, cette ronde de portraits anonymes nous parle de nous et du monde. C'est précisément en cela que ce livre est exceptionnel, loin des habituels reportages sur le " carnaval des masques ". Que le spectacle commence

» disponible sur Amazon


Willy Ronis et Paris ? L'histoire tendre d'un amour jamais démenti, aussi fort qu'au premier jour, voilà bientôt un siècle... Né en 1910 dans le IXe arrondissement, l'artiste n'a en effet jamais cessé de photographier sa ville et le quotidien de ses habitants.
» disponible chez Amazon


Art et Fiscalite, Droit Fiscal de l'Art 2011
par Véronique Chambaud

La fiscalité française de l'art est de plus en plus complexe. A la multiplication des réglementations s'ajoutent les difficultés nées de la qualification fiscale des activités artistiques et des oeuvres d'art. Cet ouvrage, entièrement mis à jour, donne les repères indispensables pour comprendre et utiliser le droit fiscal de l'art. » disponible chez Amazon

Le petit interview intempestif de : GIGI MILLS
par Jean-Paul Gavard-Perret

 

 

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?

Chaque matin la solitude calme du début du jour me tire du lit. Je me réveille avec l'espérance et l'excitation des possibilités créatives d'un nouveau jour.
(Each morning the quiet solitude that is the beginning of the day pulls me in. I awaken with the expectation and excitement of the creative possibilities of a new day).

Que sont devenus vos rêves d’enfant ?

Je ne suis pas certaine de m’en rappeler. J’ai grandi dans un cirque et je pense que la majeure partie de cette vie a nourri les voies de ma création et de mon imaginaire.  Je me rappelle avoir ressenti la vie comme une grande aventure et pourrait être ce que j'ai imaginé et aujourd'hui je suis même encore plus convaincu de cette vérité
(I am not sure I remember specific dreams as a child. I grew up in the circus and I think much of that life was feeding me in many artistic, creative and imaginative ways. I remember feeling like life was a grand adventure and could be whatever I imagined and today I am even more convinced of that truth.)

A quoi avez-vous renoncé ?

Je pense avoir renoncé à rien sauf avoir perdu du temps. Cela m’a pris beaucoup d’années pour découvrir que je devrais être peintre et je pense que certaines de ces années ont été perdues.
(I don't think I really gave up anything except perhaps time. It took me a long time to discover that I should be painting and I suppose I do feel that some of those years have been lost).

D’où venez-vous ?

D’où je viens. Humm… bien, je suis née aux USA dans L’Ohio qui est un état du Middle-West mais je suis né aussi dans une famille du cirque et j’ai grandi dans cet univers, c’est pourquoi nous voyagions toujours. Nous avons vécu aussi à Saratosa en Floride. Ma mère était Anglaise et mon père un Russe convenable. J’ai une sœur qui se produit toujours au cirque.
(Where do I come from? Hmmm... well, I was born in the U.S. in the state of Ohio, which is in the midwestern United States but I was born into a circus family and was raised in the circus so we were always traveling. We also lived in Sarasota Florida. My mother is British and my dad was of Russian decent.  I have one sister who still performs in the circus.)

Qu’est-ce qui vous distingue des autres artistes ?

Et bien je ne dois pas être différente des autres artistes mais je pense que je suis différente des artistes  qui lorgnent vers « l’avant-garde » ou qui ont besoins de grandes déclarations d’intentions. Je suis mon besoin d'esthétique et  de profondeur émotionnelle, ce qui me fait peut-être un peu considérée comme en retour vers le vingtième siècle.
(Well, I may not be different from every artist but I feel I am different from the artists who are looking for the "cutting edge" or who need to make grand statements. I follow my need for aesthetics and emotional depth, which perhaps makes me a bit of a throwback to the Twentieth century).

Où travaillez-vous et comment ?

Je vis à Santa Fé au Nouveau Mexique, un endroit très beau et historique. Mon atelier jouxte ma maison qui est en bordure de l’ancien territoire indien.  Chaque matin je promène mes chiens sur cette terre, je suis des sentiers qui traversent des sources naturelles où les faucons à queue  rouge sont à la chasse et où les tournesols  sont abondantes. En hiver la neige recouvre cette terre et la solitude règne.
Après cette marche je vais dans mon atelier où j’ai une bonne lumière et une vue sur des pommiers mais c’est ma vision intérieure, ce que je vois dans mon imagination que je regarde une fois que je suis à mon chevalet.
Je travaille la peinture à l’huile et je n’utilise pas de modèles. Je préfère la solitude dans mon atelier. Le sol est recouvert de peinture éclaboussée et c’est une vieillerie qui me sert de table de travail. J'ai une belle et ancienne table mexicain qui me sert de bureau et une petite chaise française recouverte de soie chinoise. Mes chiens me rendent visite tout au long de la journée. La plupart du temps je travaille le matin et en début d’après-midi.
Je travaille un seul  tableau à la fois.
(I live in Santa Fe New Mexico, which is a place of great beauty and history. My studio is attached to my house which is on the border of ancient Indian land. Every morning I walk my dogs on this land, following trails that cross through natural springs where red tailed hawks are hunting and sun flowers are abundant. In winter this land is covered in snow and solitude is prevalent.  
After my walk I go into the studio where I have good light and a view of apple trees but it is my internal view, what I see in my imagination that I look at once I am at my easel. 
I work in oil, I don't use models, I prefer solitude in my studio. The floor is covered in paint splatter and so is the antique that serves as a work table. I have a beautiful old Mexican table that I use as a desk and a little French chair covered in chinese silk. My dogs visit me throughout the day.  Mostly I work in the morning and into early afternoon. 
I work on one piece at a time.)

A qui n’avez-vous jamais osé écrire ?

Je ne suis pas sure de comprendre la question mais je pense que Je n’écrirai jamais à l'éditeur  d’un journal pour donner mon avis car je ne pense pas que des opinions personnelles valent beaucoup. Généralement, je pense que nous devrions garder nos opinions pour nous.
(I'm not sure I understand this question but I suppose I would never write to the opinion editor of the news paper as I don't think personal opinions are worth very much. Mostly, I think we should keep our opinions to ourselves).

Quelle musique écoutez-vous en travaillant ?

Mon mari est pianiste de musique classique et je peux souvent l’écouter lorsqu’il répète mais récemment j’ai écouté Ray La Montagne et Neko Case.
(My husband is a classical pianist and I can often  hear him practicing but recently I have been listening to Ray Le Montagne and Neko Case). 

Quel est le livre que vous aimez relire ?

Deux de mes livres favoris sont de « Un raft jaune dans l’eau bleu » * Michael Dorris et de « Le paradis des Chevaux »  Jane Smiley. Je ne cesse de revenir sur les nombreux livres que je possède sur le travail du peintre Milton Avery.
(
Two favorite books are “A yellow raft in blue water”  by Michael Dorris  and “Horse Heaven” by Jane Smiley. I keep going back to the many books I have on the work of painter Milton Avery.)
* Ce livre n’est pas traduit en français (note du traducteur)

Quand vous vous regardez dans votre miroir qui voyez-vous ?

Quand je me regarde dans le miroir, je vois une femme dont les yeux souhaitent profiter de la beauté et du mystère du monde et mon reflet me renvoie à mon travail.
(When I look in the mirror I see a woman whose eyes wish to take in the beauty and mystery of the world and reflect it back in my work.)

Quel lieu a pour vous valeur de mythe ?

L’endroit où je vis : Santa Fe - New Mexico. Selon les standards de l’Amérique du Nord c’est une très vieille ville historique entourée de vieux villages à la fois réels et mythiques. Beaucoup de mythes ont été créés par les Indiens et les Espagnols.
( The place in which I live. Santa Fe, NM. By North American standards this is a very old and historic city surrounded by ancient villages both real and mythological. Many myths were created here by the Indians and the Spanish.)

De quels artistes vous sentez-vous proche ?

Je me sens des affinités avec le travail des peintres Milton Avery et Albert Pinkham Ryder.
(‘I feel an affinity with the work of painters Milton Avery and Albert Pinkham Ryder).

Quel film vous fait pleurer ?
Bien, généralement j’aime regarder des comédies si pleines d’espoir qu’elles ne me font pas pleurer.
(Well, I usually like to see comedies so hopefully they don't make me cry.) 

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?

La seule chose que je veux toujours pour mon anniversaire est un gâteau d’anniversaire recouvert de véritable crème au beurre à la française. C’est une pure merveille. Et il doit être joliment décoré. 
(The only thing I ever want for my Birthday is a birthday cake covered in real French buttercream! It's pure joy! And it should be beautifully decorated!).

Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"?

Je trouve que c’est très triste et je ne partage pas cet avis.  En fait l’amour c’est tout ce qu’on a et la seule chose qu’on peut donner.
(
I think this is very sad and I don't agree with it. In fact, love is all we have and it is the only thing we can give).

Enfin que pensez-vous de celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?"
J'aime cette citation! Pour moi, c'est ce que la vie est comme ... un mystère auquel je dis toujours oui!
(I love this quote! To me it is what life is like...a mystery to which I always say yes!)