Jacqueline Devreux

» le site

jacqueline devreux

ill.: guignol – oil / canvas – 2011 – 115 x 140 cm
Galerie Pierre Hallet


Contrats du monde de l'art
de Véronique Chambaud.

Cet ouvrage rassemble les contrats et accords essentiels dont un artiste a besoin tout au long de sa carrière... ... » la suite



Le petit interview intempestif de : JACQUELINE DEVREUX
par Jean-Paul Gavard-Perret

 

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
C'est la continuité d'une toile faisant l'objet d'un projet qui me fais lever très tôt le matin, le bonheur de retrouver mon atelier, l'endroit où finalement je me sens le mieux.

Que sont devenus vos rêves d’enfant ?
"Je n'ai eu d'autre choix que de grandir vite" (Just Kids - Patti Smith).  Mes rêves d'enfants se sont formulés dans mes tableaux. Chaque tableau à son histoire imaginée de toute pièce,  scène que j'aurais aimée vivre, connaître ......qui heureusement aujourd'hui prennent formes dans mon esprit, mon coeur et ma réflexion. Mon enfance était bercée d'images cinématographiques, photographique et de longues promenades dans les musées. C'est dans les magazines de cinéma de mon père (né en 1916) que les premiers rêves importants sont apparus.

A quoi avez-vous renoncé ?
A la banalité, l'indifférence, la médiocrité de coeur et d'esprit, l'égoïsme, l'égocentrisme.

D’où venez-vous ?
D'un univers familial triste, malade, égoïste...........d’un point de vue humain Médiocre.

Qu'avez vous dû "plaquer" pour votre travail ?
L'idée de posséder.

Qu’est-ce qui vous distingue des autres artistes ?
Je ne sais pas, simplement que je pense aux autres et que je partage tout, sans rien attendre de retour.

Où travaillez vous et comment?
Je travaille à Bruxelles, dans un petit atelier aménagé avec amour, chaque objet à sa place et à son histoire.

Quelles musiques écoutez-vous en travaillant ?
Bob Dylan, Patti Smith, David Bowie, Joe Dassin.......Andreas Scholl !

Quel est le livre que vous aimez relire ?
Lettre d'une inconnue , nouvelle de l'écrivain autrichien Stefan Zweig.

Quelles taches ménagères vous rebutent le plus ?
Trier les chaussettes

Quels sont les artistes dont vous vous sentez le plus proche ?
Goya.....ensuite Christian Boltanski, Louise Bourgeois, Bernard Gaube, Henri Evenepoel, David Hockney, Stefan Mandelbaum, Spilliaert, Knoft, Ensor............

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?
Des pinceaux, de la couleur, de la toile.

Que défendez-vous ?
La justice, la pauvreté, les génocides, les abandons.........

Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"?
Je préfère la phrase de Coco Chanel: Ne passez pas à battre la mesure sur un mur, dans l'espoir de le transformer en une porte.

Et celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?".
Cette phrase ne suscite pour l'instant rien pour moi .