Liliana Cecchin
sur Facebook


Art et Fiscalite, Droit Fiscal de l'Art 2011
par Véronique Chambaud

La fiscalité française de l'art est de plus en plus complexe. A la multiplication des réglementations s'ajoutent les difficultés nées de la qualification fiscale des activités artistiques et des oeuvres d'art. Cet ouvrage, entièrement mis à jour, donne les repères indispensables pour comprendre et utiliser le droit fiscal de l'art. Il clarifie les problématiques de la fiscalité du marché de l'art et examine les obligations et impositions des intervenants culturels, tant professionnels qu'amateurs. Il présente les mesures de soutien à la création artistique et en évalue l'incidence sur le statut fiscal des artistes selon leur spécialité (plasticiens, photographes, graphistes). Il étudie les régimes fiscaux spécifiques de l'art tels que l'imposition des revenus artistiques, de l'atelier d'artiste, l'achat d'oeuvres à un artiste, le mécénat culturel, la vente d'art sur l'Internet, l'acquisition de trésors nationaux, la taxation des ventes publiques, la TVA sur les oeuvres d'art, l'imposition des plus-values de cession d'oeuvres d'art, le régime de l'ISF, la transmission d'oeuvres d'art, la dation en paiement, etc. Il fournit des exemples chiffrés, des tableaux synthétiques récapitulant les choix fiscaux, des barèmes, des formulaires de déclaration, des décisions de jurisprudence essentielles. Il réunit les textes sources utiles, législatifs et réglementaires, facilitant l'accès à la matière. Méthodique et pratique, à jour des dispositions applicables en 2010, cet ouvrage apporte aux professionnels de l'art, aux artistes, aux collectionneurs et à leurs conseils, les éléments d'action et de réflexion nécessaires à leurs obligations et décisions fiscales. » disponible chez Amazon




Le petit interview intempestif de : LILIANA CECCHIN
par Jean-Paul Gavard-Perret


Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
Le désir de résoudre les innombrables engagements que j’ai dans la journée.
(Il desiderio di risolvere gli innumerevoli impegni che ho nella giornata).

Que sont devenus vos rêves d'enfants ?
Je peux dire que j’ai en partie réalisé mes rêves d’enfant( même si ce fut sur le tard) parce que je rêvais de devenir peintre et de voyager.
( Posso dire di aver in parte realizzato (anche se in tarda età) i miei sogni di bambina, perchè sognavo di diventare una pittrice e di viaggiare.)

Vous avez renoncé à quoi ?
Jusqu’à maintenant j’ai du toujours lutter pour partager ma passion pour l’art avec un travail et le plus grand de mes renoncements est de ne pas pouvoir me vouer à temps plein et exclusivement à la peinture.
(Fino ad ora ho dovuto sempre lottare condividendo la mia passione per l'arte con un lavoro e la mia piu' grande rinuncia è stata quella di non potermi dedicare a tempo pieno esclusivamente alla pittura).

D'où venez-vous ?
Je suis née à Santhia, un village de la plaine de Vercelli au milieu des rizières, puis lorsque j’ai eu cinq ans mes parents se sont installés à Settimo Torinese dans la province de Turin. Depuis 1996 je vis à San Benigno Canavese un petit village des Alpes
(Sono nata a Santhia', un paese della pianura Vercellese, in mezzo alle risaie, poi all'età di cinque anni i miei genitori si sono trasferiti a Settimo Torinese, in provincia di Torino. Dal 1996 vivo a San Benigno Canavese, un paesino vicino alle Alpi).

Qu'avez vous dû abandonner pour votre travail ?
Pour la peinture j’ai dû renoncer à un mode du vie plus équilibré d’un point de vue économique, à me promener le dimanche en montagne ou à voyager…mais tout cela ne me pèse en rien parce que lorsque je peins j’ai tout ce que je désire.
(per la pittura ho dovuto rinunciare ad un tipo di vita piu' equilibrata dal punto di vista economico, a trascorrere domeniche in montagna o a viaggiare...ma tutto questo non mi pesa perchè quando dipingo ho tutto quello che desidero).

Qu'et-ce qui vous distingue des autres artistes ?
Je ne me sens pas aussi différente que ça des artistes contemporains que je fréquente. Nous avons beaucoup de chose en commun, je peux seulement dire que je suis une artiste qui n'abandonne jamais, je suis convaincue qu'il ne faut jamais estimer être arrivée et j'ai toujours le même désir de me renouveler et d'expérimenter.
(Non mi sento tanto diversa dagli artisti contemporanei che frequento, abbiamo molte cose in comune, posso solo dire che sono una che non si arrende mai, sono convinta che non bisogna mai pensare di essere "arrivati" e ho sempre tanta voglia di rinnovarmi e di sperimentare).

Quel travail domestique vous pèse le plus ?
Repasser
(Stirare).

Où et comment travaillez vous ?
Je travaille dans mon atelier mansarde où j’ai toujours tout à portée de main. A droite sur une table ma boîte avec les petits tubes de couleurs, ma palette appuyé à la table et les pinceaux plongés dans des pots d’alcool dénaturé. Je commence toujours mon travail par un fon d’acrylique léger puis je passe au dessin avec une matité sanguine à base d’huile et en regardant la photo que j’ai prise dans le mètro ou dans les gares, je commence ensuite à peindre en commençant par les parties plus sombres et finir avec les plus claires pour mettre en relief avec velouté les mouvement des visages.
(Lavoro nel mio studio/mansarda dove ho sempre tutto a portata di mano; cavalletto, a destra sul tavolo la mia cassetta con i tubetti dei colori, la tavolozza appoggiata al tavolo e pennelli tuffati nei barattoli di ragia. Inizio sempre il lavoro con uno sfondo acrilico leggerissimo, poi passo al disegno con matita sanguigna base olio guardando il foglio della foto che scattato nella metro o nelle stazioni, inizio poi a dipingere con le parti piu' scure fino alle piu' chiare mettendo in risalto con velature le parti del movimento des personnages).

Quelle musique écoutez vous en travaillant ?
Je mets la radio sur un canal de musique légère mais si je veux un maximum de concentration je mets un C.D. des Pink Floyd.
(Tengo la radio accesa su un canale con musica leggera, ma se voglio la massima concentrazione metto un cd dei Pink Floyd).

Quel livre aimez-vous relire ?
Le Procès de Kafka. (Kafka - il processo).

Que défendez -vous ?
Tout ce qui est plus faible que moi : des animaux aux enfants sans oublier la nature qui m’entoure.
(tutto quello che è piu' debole di me, dagli animali ai bambini, oltre alla natura che mi circonda).

De quels artistes vous sentez vous la plus proche ?
Parmi les contemporains : Corrado Zeno, et pour le XXème siècle j’adore Giacomo Balla et sa recherche sur le mouvement.
(Dei contemporanei Corrado Zeni, del novecento adoro Giacomo Balla e la sua ricerca sul movimento).

Qu'aimeriez vous recevoir pour votre anniversaire ?
Un super appareil photographique qui réussirait à faire bouger les gens comme je voudrais.
(una super macchina fotografica che riesca a "muovere" le persone come vorrei).

Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"
Le fait de se donner totalement à quelqu’un et/ou à quelque chose sans espoir de recevoir quelque chose en retour.
(Il darsi totalmente a qualcuno e/o a qualcosa senza ' sperare di avere qualcosa in cambio) .

Et celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question" ?
Je pense que quelques fois il faudrait toutefois savoir dire non sans même savoir quelle est la question.