LILLY MAC ELROY

» le site

lilly mc elroy

"I throw myself at men (12)
2008 -40x56


Photographer's Market 2011
Un livre indispensable
pour vendre ses photos


Il s'agit d'un annuaire des magazines généralistes et des agences photo au niveau mondial, qui indique pour chaque entité : - Le type de photos dont ils ont besoin (thématiques...) - Les tarifs pratiqués - Les besoins annuels - Qui contacter, et que mettre dans l'enveloppe ou l'e-mail (CD-rom avec 20 photos, enveloppe avec 10 tirages...)
Sur plus de 600 pages, on y apprend tous les détails, qui vont du délai de réponse lors de l'envoi d'un portfolio, aux formats et résolutions souhaitées... Bref, un ouvrage indispensable pour le photographe qui souhaite être publié. Ce livre est une véritable bible pour tous ceux qui cherchent à vendre des photos issues de leur catalogue. L'inconvénient pour certains est qu'il est rédigé en anglais. Cependant, celà vaut vraiment le coût de s'y plonger. C'est l'occasion d'entrer en lien direct avec les acheteurs d'images de milliers de magazines internationaux, et de centaines d'agences spécialisées.

» disponible chez Amazon.fr

Artistes : 1001 conseils
pour mieux vendre vos oeuvres
de Céline Bogaert

Produire un travail artistique de qualité ne suffit pas pour en vivre. Vendre son art est un véritable métier et les démarches à accomplir sont nombreuses. Il faut notamment : se faire connaître, trouver des financements, des partenaires, des clients, les fidéliser, choisir une structure juridique, établir les déclarations légales, gérer ses ventes.

» disponible chez Amazon


Le petit interview intempestif de : LILLY MAC ELROY 
par Jean-Paul Gavard-Perret

 


Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
La plupart du temps mon réveil et le désir de ne pas être en retard. Les jours « sans », la  faim me chasse du lit.
(Most mornings it is my alarm clock and the desire not to be late. On my days off, hunger gets me out of bed.)

Que sont devenus vos rêves d’enfant ?
Voulez vous parler de ceux que je faisais pour ma vie où ceux que je faisais en dormant ?
En tant que rêves de vie ceux que je faisais certains se sont réalisés. D’autre pas. Heureusement je ne me suis pas mariée avec Ryan. A ou avec un garçon pour qui j’avais eu le béguin à l’école maternelle. Toutefois une part de moi-même avait rêvé de devenir une sorte d’artiste. Pendant un temps j’ai rêvé de devenir actrice. Mais les arts visuels était toujours là et il semble qu’ils ont vu le jouir. Cela m’a juste demandé du temps pour qu’ils se réalisent.
Du plus loin que je me souvienne de mes rêves, j’ai fais un tas de cauchemars de tornades et de vagues qui m’emmenait  loin dans la mer, mais je ne peux me rappeler de rêves plaisant pour d’évidentes raisons.
(Do you mean my desires for my life or the dreams that I had while I was sleeping?
As far as desires go, some of my childhood dreams came true and some didn’t. Thankfully, I am not married to Ryan A. or the kid I had a crush on in preschool. For a while I also wanted to be a nun, but that would have been a disaster. However, part of me always fantasized about being some kind of artist. For a while it was an actress, but visual art was always in the mix and that seems to have worked out. It just took me a while to figure out how to do it.
As far as sleeping dreams go, I had a lot of nightmares about tornadoes and waves carrying me out to sea, but can’t remember the pleasant dreams for the obvious reasons).


A quoi avez-vous renoncé  ? 
Je ne crois pas avoir renoncé à quelque chose que je regrette. Cependant financièrement ma situation reste précaire. Je fais des travaux à mi-temps pour pouvoir me consacrer à mon art. Je  pourrais dire que j’ai renoncé à la sécurité financière.
(I don’t feel like I’ve given up anything that I truly regret. However, I’m not financially stable. I tend to take part-time jobs so that I have time to work on my art. I would say that I’ve given up a sense of financial security.)

D’où venez-vous ?
Je suis né à Globe en Arizona. Ma famille n’a cessé de bougé jusqu’à ce que j’atteigne l’âge de 13 ans. Nous sommes allé de Globe au Nevada, en Equateur, au Pérou, au Mexique, dans l’Idaho et ensuite à Willcox en Arizona. Willcox représente l’endroit  où je suis depuis. J’étais là une teenager. C’est l’endroit que je considère comme ma maison.
(I was born in Globe, Arizona. My family moved around a lot until I was 13. We went from Globe, to Nevada, to Ecuador, to Peru, to Mexico, to Idaho and then to Willcox, Arizona. I claim Willcox as the place that I am from. I was a teenager there. It is the place I think of as home.)

Qu’est-ce qui vous distingue des autres artistes ?
Je suppose mon sens de l’humour. J’essaye d’utiliser l’humour afin de métamorphoser des idées complexes.
(I suppose my sense of humor does that. I try to use comedy to convey complex ideas).

Où travaillez vous et comment?
Actuellement je travaille et vit dans un espace à Brooklyn (New York), mais je vais dans le Maine en été où j’ai un atelier.
Mon travail nécessite beaucoup de jeux, d’expérimentions et d’interactions sociales. J’aime les projets qui me permettent d’apprendre  de nouveaux rapports avec des gens que je ne connais pas. Pour mon dernier projet j’ai eu besoin de faire une fenêtre à verre teinté  pour y passer du temps pour prendre des classes dans une sorte de boutique à verre teinté.. C’était bien pour rencontrer différents groupes qui avaient différentes raison pour faire des choses.
(Right now, I have a live/work space in Brooklyn, NY, but I’ll be heading up to Maine for the summer where I’ll have a studio.
My practice involves a lot of play, experimentation, and social interaction. I like projects that allow me to learn a new skill and interact with people I don’t know. For my last project, I needed to make a stained glass window and got to spend some time taking classes at a local stained glass shop. It was good to meet a different group of people who had very different reasons for making things.)

A qui n'avez-vous jamais osé écrire ?
J’ai un petit ami qui m’a très déstabilisé. Je ne voudrais jamais lui écrire.
(I have an ex-boyfriend who shattered me. I would never write him.)

Quelles musiques écoutez-vous en travaillant ?
Roy Orbison et Patsy Cline. J’aime aussi beaucoup écouté un album intitulé « Mexico Lindo » de Ramon Vargas lorsque je travaille.
(Roy Orbison and Patsy Cline. I also really like listening to an album called Mexico Lindo by Ramon Vargas while I am working. )

Quel est le livre que vous aimez relire ?
J’ai aimé finir « Infinite Jest ».(Ce livre de David Forster n’a jamais encore été traduit en français bien qu’il soit considéré par beaucoup comme un chef d’œuvre de la littérature anglophone).
Je  relis « Abattoir 5 » de Kurt Vonnegut une fois par an .
J’aimerais relire « Le Coeur est un chasseur solitaire » de Carson Mac Cullers.
( I’d love to finish Infinite Jest.
I read Slaughterhouse Five once a year.
I would like to read The Heart is a Lonely Hunter again.)

Quand vous vous regardez dans un miroir qui voyez vous ? 
Mon reflet
(My reflection).

Quel(le) ville ou lieu a pour vous valeur de mythe ?
Pour moi l’Américains du Sud Ouest possède ce type de valeur. Elle a une histoire compliquée et un sens très étrange d’une violence sous-jacente. Elle semble toujours impalpable, évanescente.
(For me, the American southwest has that type of value. It has a complicated history and a strange sense of underlying violence. It still feels volatile.)

Quels sont les artistes dont vous vous sentez le plus proche ?
Marin Kersels, Miranda July et Gillian Wearing sont les trois artistes dont je me sens la plus proche mais je passe beaucoup de temps à regarder les comédiens de « stand-up ». J’aime Maria Bamford et David Cross.
( Martin Kersels, Miranda July and Gillian Wearing are the three visual artists I feel closest to, but I spend more time watching stand-up comedians. I like Maria Bamford and David Cross.)

Quel film vous fait pleurer ?
Le documentaire « Dear Zachary » me fait pleurer ainsi que le film de chez  Pixar « UP ». (« Dear Zachary ou  la lettre à son père » (2008) est un film de Kurt Kuenne, « UP est un film d’animatrionPixar-Disney).
(The documentary Dear Zachary made me cry and so did the Pixar movie, UP.)

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?
L’édition compacte du dictionnaire “Oxford English Dictionary” des années 70.
(A Compact Edition Oxford English Dictionary OED from the 1970’s.)

Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"?
Je suppose qu’il veut dire que l’amour a beaucoup à voir avec l’altruisme.  Je suis curieuse  de savoir ce que veut dire “quelqu’un qui ne veut pas”. Je ne peut imaginer qu’une telle personne existe. Le désir est une caractéristique de l’existence.
(I suppose he is saying that love has a lot to do with selflessness. I’m curious about the idea of “someone who does not want”, though. I can’t imagine that person existing. Desire is a vital characteristic).

Enfin que pensez vous de celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?"
J’aime dire “oui” lorsqu’on m’a présenté des opportunités. Dire « oui » me rend très occupée et travailleuse.
(I like to say yes when I am presented with opportunities. Saying, “Yes” has kept me very busy.).

LILLY MAC ELROY 
Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
La plupart du temps mon réveil et le désir de ne pas être en retard. Les jours « sans », la  faim me chasse du lit.
(Most mornings it is my alarm clock and the desire not to be late. On my days off, hunger gets me out of bed.)
Que sont devenus vos rêves d’enfant ?
Voulez vous parler de ceux que je faisais pour ma vie où ceux que je faisais en dormant ?
(I like to say yes when I am presented with opportunities. Saying, “Yes” has kept me very busy.).