Contrats du monde de l'art de Véronique Chambaud.

Cet ouvrage rassemble les contrats et accords essentiels dont un artiste a besoin tout au long de sa carrière : contrat d'exposition, de commande, de projet artistique, accord de dépôt-vente, bail d'atelier, mandat d'agent d'art, cession de droits de reproduction, etc. Après avoir précisé le cadre juridique des droits de l'artiste sur ses œuvres, les règles de rédaction et négociation des contrats du monde de l'art, il propose 25 modèles de contrats expliqués et adaptés aux exigences actuelles du marché de l'art. Pour chaque contrat, l'auteur étudie le contexte légal et jurisprudentiel, donne un commentaire pratique sur les différentes clauses proposées et fournit un mémo de négociation, pour savoir le négocier et pouvoir l'adapter.
A la fois théorique et pratique, l'ouvrage offre aux artistes, aux professionnels du marché de l'art et à leurs conseils un support de réflexion et une aide à la rédaction des contrats indispensables à la sécurisation des relations sur le marché de l'art et la défense des créations artistiques.
» en savoir plus

l'interview de Jean-Paul Gavard-Perret : MICHELANGELO PENSO



Qu’est ce qui vous fait lever le matin ?
Les trains qui arrivent en gare, j'habite un appartement au dessus de la gare de Mestre en été avec la fenêtre ouverte et j'entends aussi les hauts-parleurs qui annoncent les trains.
(i treni che arrivano in stazione, io abito in un appartamento sopra la stazione di Mestre,  in estate con le finestre aperte sento anche gli annunci). 

Que sont devenus vos rêves d’enfant ?
Ils ont évolué d'une façon que je ne les reconnais peut-être plus
(si sono così evoluti che forse non li riconosco piu). .

Qu’avez vous laissé tomber pour votre travail ?
Je ne pourrais le dire. De mon propre point de vue pratiquement à rien. Il me faudrait comprendre si votre question implique des canons du renoncement.
(non lo saprei dire, dal mio punto di vista quasi a niente,bisognerebbe capire se la sua domanda implica dei precisi canoni di rinuncia).

D’où venez-vous ?
D'une île du Nord de l'Italie
(da un isola del nord italia).

Qu'avez vous dû "plaquer" pour votre travail ?
Je ne sais pas, je fais le travail que j'ai toujours désiré et j'ai une magnifique famille.
(non  saprei faccio il lavoro che ho sempre desiderato ed ho una magnifica famiglia).

Qu’est-ce qui vous différencie des autres artistes ?
Le facteur biologique ? peut-être. De toute façon chacun est unique.
(il fattore biologico? forse..... del resto ognuno è uno).

Où travaillez-vous et comment ?
Dans la zone industrielle de Porto Marghera dans une complète solitude.
(nella zona industriale di porto marghera in perfetta solitudine).

Quelle musique écoutez-vous en travaillant ?
Celle qui passe à la radio.
(quella che passa alla radio).

Quel livre aimez-vous relire ?
La jeu des Evidences de Georges Didi-Huberman
(il gioco delle evidenze di georges Didi-Huberman).

Qui voyez-vous dans votre miroir ?
Moi-même
(io stesso).

Quelles taches ménagères vous rebutent le plus ?
Nettoyer le sol.
(lavare i pavimenti).

De quels artistes vous sentez vous le plus proche ?
La liste serait très très longue et en conséquence ennuyeuse entre ceux que j'ai aimé dans ma jeunesse; ceux avec lesquels j'ai étudié en finissant par mes compagnons de route.
(la lista sarebbe lunghissima e di conseguenza noiosa iniziando da quelli amati in gioventù a quelli con cui ho studiato, finendo con i compagni di cammino).

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?
Un coup de fil.
(una telefonata).

Que défendez-vous ? 
Qui m'aime bien.

(Cui mi vuole bene).

Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"?
Une tendresse pour Lacan
(tenerezza per Lacan).

Et celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?
hahahaha
(hahahaha).