Mitsuo Shiraishi

Né à Tokyo (Japon) en 1969.
Vit et travaille à Mulhouse.

mitsuo shiraishi


Art et Fiscalite, Droit Fiscal de l'Art 2011
par Véronique Chambaud

Cet ouvrage, entièrement mis à jour, donne les repères indispensables pour comprendre et utiliser le droit fiscal de l'art. Il clarifie les problématiques de la fiscalité du marché de l'art et examine les obligations et impositions des intervenants culturels, tant professionnels qu'amateurs. Il présente les mesures de soutien à la création artistique et en évalue l'incidence sur le statut fiscal des artistes selon leur spécialité (plasticiens, photographes, graphistes).
» disponible chez Amazon


Le petit interview intempestif de : MITSUO SHIRAISHI
par Jean-Paul Gavard-Perret

 



Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
Ce que j'ai à faire la journée, ou le thé que je prends tous les matins.

Que sont devenus vos rêves d’enfant ?
Restent rêves.

A quoi avez-vous renoncé ?
Tout, ou presque.

D’où venez-vous ? 
de mes parents.

Qu'avez-vous reçu en dot ?
Patience

Qu'avez vous dû "plaquer" pour votre travail ?
2nd vie

Un petit plaisir - quotidien ou non ?
Patouiller les chats

Qu’est-ce qui vous distingue des autres artistes ?
Ce que je suis

Où travaillez vous et comment?
Dans mon atelier, en silence

Quelles musiques écoutez-vous en travaillant ?
Je préfère ne pas l'écouter

Quel est le livre que vous aimez relire ?

- - -  

Quel film vous fait pleurer ?

- - - 

Quand vous vous regardez dans un miroir qui voyez vous ?
Le carapace du moi.

A qui n'avez-vous jamais osé écrire ?
Personne

Quel(le) ville ou lieu a pour vous valeur de mythe ?
Nara 

Quels sont les artistes dont vous vous sentez le plus proche ?
Hiroshige, Bruegel

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?
B 737 ou un ULM

Que défendez-vous ?
Le meilleur des cas, mon existence.


Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"?  
Tordu, mais d'abord il faut savoir ce qui est l'amour.

Enfin que pensez vous de celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?"
Drôle mais sans importance. Mais j'aimerais avoir cet optimisme.