"Née à Nancy en 1960, je pratique l'aquarelle et le pastel depuis 1980, les encres, l'acrylique et les techniques mixtes (pigments, collages sur toile ou sur papier) depuis 1990. J'exprime l'émotion par la couleur et je recherche des effets de matière. Des personnages peuvent venir habiter les décors de façon suggérée, ébauchée, effacée, parfois juste dans le mouvement, juste pour dire qu'ils existent..."

Odile Escolier : le site



Le guide de l'artiste: Tout ce que vous avez toujours voulu savoir pour émerger dans l'art

A l'adresse de tous les artistes, professionnels et amateurs, ce guide volontairement concret rassemble l'essentiel de ce qu'ils ont toujours voulu savoir pour émerger dans le monde de l'art contemporain en France et à l'étranger. Il apporte des réponses aux questions clés quand on veut réellement évoluer dans l'art, à la sortie d'une école d'art ou en autodidacte : Qui sont les acteurs du monde de l'art ? Quels sont les choix à faire au départ ? Comment assurer sa viabilité ? Quelles pistes pour développer sa visibilité ? Sorte de petite "bible" de conseils stratégiques et pratiques, Le Guide de l'artiste livre les conseils et les secrets utiles, et souvent étonnants, des plus grands spécialistes français : le curateur Nicolas Bourriaud, la directrice de la Fiac Jennifer Flay, le président du Prix Marcel Duchamp Gilles Fuchs, le collectionneur Guillaume Houzé, le galeriste Emmanuel Perrotin et le directeur du Palais de Tokyo Marc-Olivier Wahler, qui interviennent aux côtés des plus grands collectionneurs, galeristes, directeurs d'institutions et curateurs de la scène internationale. Mais c'est aussi un carnet d'adresses regroupant en un seul volume plus de 1 500 contacts et adresses de professionnels et d'organismes d'art contemporain : lieux d'exposition, centres d'art, galeries, foires, biennales et festivals, mais aussi bourses, prix et résidences d'artiste, sans oublier les écoles d'art, revues et éditeurs liés à la scène contemporaine. Visant à offrir au lecteur la plus large visibilité du monde de l'art contemporain en France et à l'étranger, Le Guide de l'artiste est un ouvrage destiné à devenir un incontournable pour ceux qui veulent faire de l'art le coeur de leur vie.

& Amazon

Le petit interview intempestif de : ODILE ESCOLIER
par Jean-Paul Gavard-Perret

 

 

Qu'est-ce qui vous fait lever le matin ?
Une impulsion de vie, oui, se sentir en vie et rendre hommage à ce sentiment avec l'envie d'accomplir, de rencontrer, de partager, de savourer ce qui m'entoure.

Que sont devenus vos rêves d'enfant ?
Certains se sont déjà réalisés, d'autres ont été oubliés en chemin…., petit à petit, patiemment, il y en encore qui prennent chair…

A quoi avez-vous renoncé ?
Renoncer à ce qui est trop compliqué, aller vers plus de simplicité. Dans le renoncement, il y a l'idée du choix, d'une petite mort, un positionnement, cela fait partie de la vie et apporte certainement un certain bien être quand on le choisit activement.

D'où venez-vous ?
De Lorraine, précisément de Nancy, la région des mirabelles, des paysages hivernaux brumeux et verglacés, une région de gens chaleureux.

Qu'est-ce qui vous distingue des autres artistes ?
Chaque artiste se distingue d'un autre automatiquement, la diversité, voilà la plus grande richesse

Où travaillez vous et comment ?
Dans mon atelier, plutôt la journée pour la lumière naturelle, souvent sur plusieurs toiles en même temps, laissant la place au temps de séchage, au temps de jachère pour le repos du regard, en musique, ou dans le silence, c'est aussi important, cela dépend des jours, des états d'âme, juste avec le chant des oiseaux en toile de fond, parfois ça suffit amplement.

Quelles musiques écoutez-vous en travaillant ?
Tous les styles de musique, classique ( Mozart, Debussy, Haendel…) musiques tziganes ( Bratsch, les Yeux noirs, ) mais aussi, (Vollenweider, Deuter, Enya, René Aubry…, la musique de films « Parle avec elle » d'Almodovar par exemple, la chanson française, (Louise attaque, les Rita Mitsuko…, musique étrangère, les musiques traditionnelles….c'est souvent le seul endroit où j'écoute de la musique et fait des découvertes !

Quel est le livre que vous aimez relire ?
il y a un livre que je relis chaque année, jour après jour, et pour cause !!! « Offrandes, 365 pensées bouddhistes »…. et autrement un des livres de Charles JULIET, ses journaux, Lambeaux, je suis une inconditionnelle !

Quelles taches ménagères vous rebutent le plus ?
Le repassage,…… le vent ne fait il pas aussi bien ?

Quels sont les artistes dont vous vous sentez le plus proche ?
Giacometti, Tapies, Barcelo, Rotkko, De Stael

Qu'aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?
Rien en particulier, j'aime les surprises, je suis toujours heureuse d'une attention, quelque elle soit !

Que défendez-vous ?
La justice. D'être en accord avec soi même ; le plus possible en adéquation entre ses paroles et ses actes,

Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"?
Cette phrase me semble très compliquée, je la ressens comme une sorte d'impasse, de voie sans issue, d'aller droit dans le mur, quelque chose d'angoissant, et de voué à l'échec, je ne me retrouve pas du tout dans cette idée ; pour moi l'idée de l'amour, me semble plus simple, ce sont souvent nous qui compliquons par nos peurs, je serai plus proche de l'idée du partage, de l'écoute, du non jugement, accepter l'autre tel qu'il est, même si c'est un long parcours et pour quelqu'un qui a renoncé à la complication, cette phrase a dû mal à trouver un écho.

 

 

 

Art-thérapie : La peinture qui guérit par Michèle Curinier

Sous la forme d'un bref récit poétique, mêlant son itinéraire à celui des personnes qu'elle accompagne, l'auteur nous initie à la pratique de l'art-thérapie, ici la peinture thérapeutique. Elle nous montre comment l'acte créateur bouscule le fondement même de l'être. Le geste nécessite une liberté intérieure qui ne peut être fabriquée par la pensée. Il s'agit d'un chemin à parcourir où les sens nous ouvrent à la créativité et à la spiritualité. Le corps, le mental et l'âme peuvent s'accorder, faisant sauter les verrous de la dualité qui nous morcellent. Si la voie thérapeutique conseille de regarder ses blessures pour mieux les surmonter, c'est en reconnaissant les forces qu'elles ont fait naître en nous, que nous pourrons guérir et retrouver la vie. C'est dans une approche multidimentionnelle de l'être humain, une approche moins fragmentée de la médecine, de la psychologie et de la spiritualité, que l'on peut retrouver la joie en nous, l'élan vital qui guérit le corps et l'esprit, conduisant à notre véritable " moi ".
» Amazon