Olivier Mériel

» le site



Faces : Visages maquillés du Carnaval de Venise
de Sergio Zaccaron , Renato Pestriniero

De l'ombre surgissent des visages comme seule Venise sait en faire naître. Des visages maquillés - visages-fleurs, visages-fruits, visages-faunes -, mi-réels, mi-fantastiques, emprunts de mystère, d'arrogance, de mélancolie ou de joie, où la fantaisie dialogue avec la couleur. Car Venise est le carnaval et le carnaval est Venise. Dans cette ville magique, les visages semblent flotter sur une mer d'or : ils s'y reflètent et s'y révèlent. Sergio Zaccaron ne se contente pas de nous montrer des visages : les regards semblent pénétrer l'âme. Jeu de l'être, du paraître et de la magie, cette ronde de portraits anonymes nous parle de nous et du monde. C'est précisément en cela que ce livre est exceptionnel, loin des habituels reportages sur le " carnaval des masques ". Que le spectacle commence

» disponible sur Amazon

Le petit interview intempestif de : OLIVIER MERIEL 
par Jean-Paul Gavard-Perret

 


Qu'est-ce qui vous fait lever le matin ?
Le fait d'être là.

Que sont devenus vos rêves d'enfant ?
Ils sont devenus des songes.

A quoi avez-vous renoncé ?
A l'illusion.

D'où venez-vous ?
Du non manifesté.

Qu'avez-vous reçu en dot ?
Un secret.

Qu'avez vous dû "plaquer" pour votre travail ?
Une réussite.

Un petit plaisir - quotidien ou non ?
Un bain de mer.

Qu'est-ce qui vous distingue des autres artistes ?
Tous les artistes devraient renoncer à eux-mêmes.

Où travaillez vous et comment?
Dans un village marin, de manière quotidienne.

Quelles musiques écoutez-vous en travaillant ?
Toutes les musiques qui me transportent ex : Anton Bruckner par Sergiu Celibidache.

Quel est le livre que vous aimez relire ?
Post-Scriptum de ma vie de Victor Hugo

Quel film vous fait pleurer ?
Ordet de Carl Dreyer.

Quand vous vous regardez dans un miroir qui voyez vous ?
Une possibilité.

A qui n'avez-vous jamais osé écrire ?
Je ne demande rien.

Quel(le) ville ou lieu a pour vous valeur de mythe ?
Mont Saint Michel, toutes les Iles.

Quels sont les artistes dont vous vous sentez le plus proche ?
Tous ceux qui transcendent le visible.

Qu'aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?
Une chambre photographique de format 40 X 50 .

Que défendez-vous ?
L'UNITÉ du Monde.

Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"?
Nihiliste.

Enfin que pensez vous de celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?"
Je préfère interroger le Réel, quête sans fin. Il n'est pas nécessaire d'avoir une question et une réponse.