Sarah Hildebrand

Née à Genève en 1 978, Sarah Hildebrand étudie à la HEAD de Genève où elle se spécialise en écriture, dessin et édition, puis elle poursuit ses études à la HfbK de Hambourg et affûte ses connaissances en photographie. Deux ans plus tard, elle revient à Genève pour effectuer un postgrade en multimédia.

Sarah Hildebrand se dit souvent chercheuse et collectionneuse et définit son travail artistique non pas à travers une technique, mais par sa propre expérience et son regard sur le monde.

Actuellement, elle vit à Cologne, son atelier se trouve au coeur du marché de gros entre les fruits et les poissons.

www.sarah-hildebrand.com



Le guide de l'artiste: Tout ce que vous avez toujours voulu savoir pour émerger dans l'art

A l'adresse de tous les artistes, professionnels et amateurs, ce guide volontairement concret rassemble l'essentiel de ce qu'ils ont toujours voulu savoir pour émerger dans le monde de l'art contemporain en France et à l'étranger. Il apporte des réponses aux questions clés quand on veut réellement évoluer dans l'art, à la sortie d'une école d'art ou en autodidacte : Qui sont les acteurs du monde de l'art ? Quels sont les choix à faire au départ ? Comment assurer sa viabilité ? Quelles pistes pour développer sa visibilité ? Sorte de petite "bible" de conseils stratégiques et pratiques, Le Guide de l'artiste livre les conseils et les secrets utiles, et souvent étonnants, des plus grands spécialistes français : le curateur Nicolas Bourriaud, la directrice de la Fiac Jennifer Flay, le président du Prix Marcel Duchamp Gilles Fuchs, le collectionneur Guillaume Houzé, le galeriste Emmanuel Perrotin et le directeur du Palais de Tokyo Marc-Olivier Wahler, qui interviennent aux côtés des plus grands collectionneurs, galeristes, directeurs d'institutions et curateurs de la scène internationale. Mais c'est aussi un carnet d'adresses regroupant en un seul volume plus de 1 500 contacts et adresses de professionnels et d'organismes d'art contemporain : lieux d'exposition, centres d'art, galeries, foires, biennales et festivals, mais aussi bourses, prix et résidences d'artiste, sans oublier les écoles d'art, revues et éditeurs liés à la scène contemporaine. Visant à offrir au lecteur la plus large visibilité du monde de l'art contemporain en France et à l'étranger, Le Guide de l'artiste est un ouvrage destiné à devenir un incontournable pour ceux qui veulent faire de l'art le coeur de leur vie.

& Amazon

Le petit interview intempestif de : SARAH HILDEBRAND
par Jean-Paul Gavard-Perret

 

Qu'est-ce qui vous fait lever le matin ?

Parfois dans un élan, je me lève pour noter une idée ou esquisser un projet. Des fois, j'ai de la peine à me lever à trouver l'entrain de construire ma journée. Souvent, je me lève avec envie de découvrir ce qui va se passer aujourd'hui.

Que sont devenus vos rêves d'enfant ?

En toute sincérité, enfant je rêvais d'être secrétaire ou mannequin. J'ai été secrétaire pour financer mes études. Je pose de temps en temps pour un ami photographe. Je ne crois pas que nos rêves d'enfant soient toujours les plus beaux. Ceux qui me portent, sont mes grands rêves d'adulte.

A quoi avez-vous renoncé ?

J'ai renoncé à correspondre à un rôle de femme, de fille et d'épouse. Pour devenir toujours plus, à chaque instant, moi-même.

D'où venez-vous ?

Je ne sais pas, j'ai longtemps cherché, puis j'ai remplacé la question par : Où est ma maison ? Et j'ai enfin trouvé.

Qu'avez-vous reçu en dot ?

J'ai reçu de l'endurance, une force intérieure, une envie de vivre, du courage et de grands yeux bleu-vert.

Qu'avez vous dû "plaquer" pour votre travail ?

J'ai laissé derrière moi l'image de l'artiste, la vie de l'artiste comme je me l'imaginais, afin d'être et de travailler tout simplement.

Un petit plaisir - quotidien ou non ?

Dans la matinée ou en début d'après-midi, un thé vert ou un chai dans un café sympa, j'observe les clients attablés, je lis le journal, je prends des notes dans mon carnet. Ou bien je m'ennuie et je me laisse inspirer.

Qu'est-ce qui vous distingue des autres artistes ?

Qu'est-ce qui me distingue d'une autre personne ? Peut-être que je n'ai jamais renoncé à réaliser mes rêves malgré mes peurs et les obstacles. Qu'est-ce qui me distingue d'un autre artiste ? J'aime porter des collants rouges, oranges, bleus, verts et des écharpes assorties.

Où travaillez vous et comment?

J'écris dans les cafés. Je photographie à l'extérieur. Je dessine dans mon atelier, parfois couchée sur la grande feuille de papier.

Quelles musiques écoutez-vous en travaillant ?

Debussy et Sigur Rós. Des « Hörspiele » (pièces radiophoniques) en allemand et Daniel Mermet, « Là-bas si j'y suis » sur France Inter.

Quel est le livre que vous aimez relire ?

Autoportrait en vert de Marie NDiaye

Quel film vous fait pleurer ?

Désolée, généralement les films ne me font pas pleurer.

Quand vous vous regardez dans un miroir qui voyez vous ?

Une femme, dont je suis fière

A qui n'avez-vous jamais osé écrire ?

A Paul Auster, pour lui décrire une coïncidence, une histoire bizarre qu'il pourra consigner dans son carnet rouge.

Quel(le) ville ou lieu a pour vous valeur de mythe ?

La Sibérie

Quels sont les artistes dont vous vous sentez le plus proche ?

La photographe Jessica Backhaus et l'artiste dessinatrice Cornelia Hesse-Honegger, sa démarche est très scientifique et différente de la mienne. J'apprécie son questionnement et ses dessins précis et filigranes.

Qu'aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?

Des objets trouvés

Que défendez-vous ?

L'interrogation, le questionnement face à soi-même, aux autres, à notre quotidien et à la vie si belle et si absurde.

Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"?

Cela correspond plutôt à l'état amoureux.

Enfin que pensez vous de celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?

".La réponse, à chacune et chacun de la trouver, quel que soit la question.

 

 

 

Art-thérapie : La peinture qui guérit par Michèle Curinier

Sous la forme d'un bref récit poétique, mêlant son itinéraire à celui des personnes qu'elle accompagne, l'auteur nous initie à la pratique de l'art-thérapie, ici la peinture thérapeutique. Elle nous montre comment l'acte créateur bouscule le fondement même de l'être. Le geste nécessite une liberté intérieure qui ne peut être fabriquée par la pensée. Il s'agit d'un chemin à parcourir où les sens nous ouvrent à la créativité et à la spiritualité. Le corps, le mental et l'âme peuvent s'accorder, faisant sauter les verrous de la dualité qui nous morcellent. Si la voie thérapeutique conseille de regarder ses blessures pour mieux les surmonter, c'est en reconnaissant les forces qu'elles ont fait naître en nous, que nous pourrons guérir et retrouver la vie. C'est dans une approche multidimentionnelle de l'être humain, une approche moins fragmentée de la médecine, de la psychologie et de la spiritualité, que l'on peut retrouver la joie en nous, l'élan vital qui guérit le corps et l'esprit, conduisant à notre véritable " moi ".
» Amazon