Simona Fedele

»  le site
» la chronique de JPGP

 

simona fedele

Simona Fedele
- Lei dovrebbe essere altrove

 



L'histoire de l'art occidental s'est écrite au rythme saccadé des scandales. Face aux canons dominants de la religion, de l'académisme, du goût bourgeois, de la décence ou de la tradition, les artistes ont de tout temps cherché à affirmer leur liberté. De la fresque du Jugement dernier de Michel-Ange au pape foudroyé par une météorite de Maurizio Cattelan, l'ouvrage raconte les grands scandales qui ont permis d'ouvrir des brèches et de lutter contre le conformisme tout au long de l'histoire de l'art. Controverses, rejets du public, déchaînements de la critique, censures, procès, emprisonnements, c'est une histoire passionnée que retrace ce livre. Ces scandales nous rappellent aussi que la liberté en art est un combat qui n'est jamais gagné d'avance.
raquo; Amazon

Le petit interview intempestif de : Simona Fedele
par Jean-Paul Gavard-Perret

 

Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
Mes trois fils.
(I miei tre figli)

Que sont devenus vos rêves d’enfant ?
Je voulais devenir comme Margherita Hack.
(Volevo diventare come Margherita Hack).

A quoi avez-vous renoncé ?
A être une ascète.
(Ad essere un'asceta).

D’où venez-vous ?
Je viens de petit village, en réalité un trou perdu. (Da un piccolo paese, in realtà da un buco nero)
.
Qu’est-ce qui vous distingue des autres artistes ?
Je suis aussi mère et épouse et j’ai une vie très bordélique et frénétique (et je voudrais avoir plusieurs bras comme la déesse Kali !!!!!!!!!!!!!!! bien que je n ‘ai pas le don d’ubiquité !!!!!!!! Avec des enfants à élever tout se redimensionne et devient plus concret).
(Che sono anche mamma e moglie e ho una vita incasinatissima e frenetica (e vorrei avere tante braccia come la dea kalì!!!!!!!!!!!!!!!!nonchè il dono dell'ubiquità!!!!!!!!. Con dei figli da crescere tutto si ridimensiona e diventa più concreto). 

Où travaillez vous et comment?
Isolée dans mon atelier au milieu de mes affaires aussi longtemps que je le peux.
(Isolata nel mio studio in mezzo alle mie cose tutto il tempo che posso!).

Quelles musiques écoutez-vous en travaillant ?
Sigur Ros- The Black heart procession- Beirut- A silver mt zion- Her name is calla- Madrugada...

Quel est le livre que vous aimez relire ?
« Le voyage au bout de la nuit » de L.F. Céline.
(Celine, Viaggio al termine della notte).

Quand vous vous regardez dans votre miroir qui voyez-vous ?
Une qui se plaît en rien mais qui se plaît en tout.
(Una che non si piace in niente ma si piace in tutto).

Quelles taches ménagères vous rebutent le plus ?
 Je les déteste toutes.
(li detesto tutti).

Quels sont les artistes dont vous vous sentez le plus proche
Je me sens proche d’aucun, chacun est unique. J’ai aimé les Macchiaioli, j’aime Sophie Calle, Gormley, Kiefer, Viola, Stingel, Valls, Beel et nos Masbedo à la poésie plastique  unique.
(Non mi sento vicino, ognuno è unico. Ho amato i Macchiaioli, amo Sophie Calle, Gormley, Kiefer, Viola, Stingel, Valls, Beel, i nostri Masbedo dalla poeticità unica...).

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?
Un lieu plus grand pour travailler
(Uno luogo più grande dove lavorare).

Que défendez-vous ? 
Les enfants, hommes sacrés et inviolables du futur...
(I bambini, sacri e inviolabili, uomini del futuro...).

Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"?
Ben, il faut de toute façon récompenser l’effort ! Toute la vie est un effort continu et souvent stérile. ! Je crois que cette phrase inspire plus qu’on se l’imagine. Ici est renfermé toute la fatigue humaine du métier de vivre. Aucun artiste n’échappe au « mal de vivre », l’histoire de l’art le montre.
( Bè, bisogna comunque premiare lo sforzo! Tutta la vita è uno sforzo continuo e spesso inconcludente! Credo che questa frase ispiri più di quanto s'immagini, qui è racchiusa tutta l'umana fatica del vivere. Nessun artista sfugge al "mal de vivre", la storia dell'arte insegna...).

Et celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?".
On pourrait la la rapprocher de notre situation politique actuelle…
(La si potrebbe paragonare alla nostra attuale situazione politica...).