Vincent Rougier

Après une formation en arts plastiques à Paris et quelques temps à l’académie Charpentier, Vincent Rougier publie son premier livre d’artiste en 1969.
Il se définit comme peintre, plasticien, éditeur, graveur, autant dire qu’il baigne dans les métiers d’art : le livre, la reliure, les papiers marbrés, la gravure en taille-douce sont des exercices quotidiens pour lui.
Saisissant l’opportunité d’acquérir un atelier de confection désaffecté, il s’installe à Soligny-la-Trappe dans 300 m2 qui lui offrent un espace multiple où se côtoient toutes les formes de ses passions. Car il y a dans cet ancien atelier de couture des machines extraordinaires qu’il a domptées pour son usage d’artiste. Il en résulte des œuvres étonnantes, où la matière, froissée, plissée, passée à l’étuve, raconte une autre histoire et vit une autre vie.
Une nouvelle naissance aussi pour la revue Ficelle qui allie les arts à l’humour et à la poésie.

Vincent Rougier : le site - chronique de JPGP


Contrats du monde de l'art
de Véronique Chambaud.

Cet ouvrage rassemble les contrats et accords essentiels dont un artiste a besoin tout au long de sa carrière... ... » la suite

Le petit interview intempestif de : VINCENT ROUGIER
par Jean-Paul Gavard-Perret

 


Qu’est-ce qui vous fait lever le matin ?
 L’envie de « faire »

Que sont devenus vos rêves d’enfant ?
 En cours

A quoi avez-vous renoncé ?
 Aux enfants

D’où venez-vous ?
De ma mère

Qu'avez vous dû "plaquer" pour votre travail ?  
Tout le reste

Qu’est-ce qui vous distingue des autres artistes ?  
Rien

Où travaillez vous et comment ?
At Home

Quelles musiques écoutez-vous en travaillant ?
 France Culture / France Musique / Discothèque aléatoire

Quel est le livre que vous aimez relire ?
L’Odyssée

Quelles taches ménagères vous rebutent le plus ?
Me couper les ongles des pieds

Quels sont les artistes dont vous vous sentez le plus proche ?
Ceux de mon mois éditorial, aujourd’hui : Olivier O. Olivier

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?
Des sous

Que défendez-vous ?
 La  possibilité de « faire » (poésia)

 Que vous inspire la phrase de Lacan : "L'Amour c'est donner quelque chose qu'on n'a pas à quelqu'un qui n'en veut pas"?
Un léger sourire

Et celle de W. Allen : "La réponse est oui mais quelle était la question ?"
Un grand sourire et plaisir + qqs aphorismes d’autres auteurs