Zhang Huan

»  le site
» la chronique de JPGP



C'est son formidable dynamisme qui caractérise l'art contemporain chinois et aussi sa jeunesse, son énergie, sa vitalité, son humour. Cette scène peu et mal connue, Michel Nuridsany nous la fait découvrir dans des textes alertes et complices, informés aux meilleures sources : les artistes eux-mêmes. La Chine, il y va depuis 1996, visitant les ateliers, fréquentant les artistes dont beaucoup sont devenus des amis, assistant aux biennales et aux évènements les plus considérables de ces dernières années, spectateur privilégié des transformations qui ont propulsé cet art au premier rang sur la scène internationale. En parfait accord, Marc Domage a photographié les œuvres, les artistes, mais aussi les ateliers, les appartements, (environnement les vernissages, les galeries, les musées, les rues, les gens. Bref, voici la scène artistique chinoise comme si vous y étiez. Vous découvrirez ici l'effervescence de la fin des années 1970 avec le groupe des Étoiles, le Pop Politique et Cynique des années 1980 et 1990, le Gaudy Art et l'émergence ironique et heureuse de la toute jeune génération qui s'exprime à travers la performance, la vidéo et les jeux vidéo. En 30 artistes, 30 ans d'art contemporain chinois.

» disponible chez Amazon

Le petit interview intempestif de : ZHANG HUAN
par Jean-Paul Gavard-Perret

 

Qu’est ce qui vous fait lever le matin.
Mon réveil physiologique
(My body clock)

Que sont devenus vos rêves d’enfant ?
Je ne les ai pas réalisés.
(I have not realized my childhood dream)

D’où venez-vous
De Songjiang. 
(Songjian)

Qu’avez vous abandonné pour votre travail ?
Marcher à reculons. 
(Walking backward).

Un petit plaisir –quotidien ou non ?
Oui
(yes)

Qu’est-ce qui vous distingue des autres artistes ?
L'ADN 
(DNA)

Où travaillez-vous et comment ?
Dans mon studio. J’ai d’abor une idée, j’en parle et ensuite je réalise.
(Zhang Huan Studio. First idea then speak, and then do it).

Quelle musique écoutez-vous en travaillant ?
Je n’écoute pas de musique pendant que je travaille
(I don't listen music while working).

Quel livre aimez-vous relire ?
J’aime relire des classiques.  
(I love reading classic books)

Qui voyez-vous lorsque vous vous regardez dans votre miroir ?
Zhang Huan
(Zhang Huan)

Quel  lieu a valeur de mythe pour vous ?
Cela change. Actuellement c’est Shangai.
(It changes, now is shanghai).

De quels artistes vous sentez-vous le plus proche ?
Beaucoup. Comme par exemple les jeunes artistes de mon atelier
( A lot, such as young artists in the studio).

Qu’aimeriez-vous recevoir pour votre anniversaire ?
Des nouilles
( Nooddles).

Que vous inspire la phrase de Lacan “L’amour c’est donner quelque chose qu’on n’a pas à quelqu’un qui n‘en veut pas” ?
Le grand amour n’est pas celui de l’ego
(Big love is no ego).

Et celle de W. Allen « La réponse est oui mais qu’elle était la question ?
Les artistes contemporains doivent soulever des questions.
(Contemporary artists must raise questions).