GRANDS MAITRES : Paul CEZANNE


Repères

1839 - Naissance de Cézanne
1861 - Rencontre avec Pissaro
1872 - Naissance de son fils Paul
1880 - Rupture avec Zola
1880 - Le pont de Maincy
1893 - Les joueurs de cartes
1905 - Les grandes baigneuses 1906 - Décès de Cézanne

Paul Cézanne
photographié vers 1861




Paul Cézanne
"Autoportrait"



Paul Cézanne
Madame Cézanne (1880-1882)



Ambroise Vollard
Isabelle Cahn



Marchand mythique de la fin du xixe siècle et de la première moitié du xxe siècle, Ambroise Vollard (1866-1939) a joué un rôle essentiel dans la reconnaissance et la diffusion de l'oeuvre d'artistes majeurs. Il organisa les premières expositions de Van Gogh (1895), de Cézanne (1895), des Nabis (1898), de Gauguin (1898) autour de la grande toile D'Où venons-nous ? Que sommes-nous ? Où allons-nous ?, d'Emile Bernard (1901), d'Iturrino et Picasso (1901), de Matisse (1904), Mary Cassatt (1908), Vlaminck (1910) et son nom fut lié à presque tous les grands noms de l'art de cette époque, Maillol, Rodin, Vlaminck, Rouault, etc. Des peintres aujourd'hui moins connus, comme Laprade ou Puy, eurent également ses faveurs. Marchand mais également mécène de ses artistes, Vollard encouragea très tôt la gravure qu'il considérait comme un art à part entière et non comme une technique de reproduction. Il rassembla plusieurs signatures dans ses Albums des peintres-graveurs et commanda des séries de lithographies à Maurice Denis, Bonnard, Vuillard et Roussel. Son amour des œuvres graphiques le poussa à demander à Gauguin de réaliser des dessins de grand format et à exposer des fusains et des pastels de Redon. Bibliophile passionné, Vollard édita des livres illustrés combinant textes anciens ou inédits avec des talents contemporains. Il fut lui-même un auteur prolixe, racontant ses Souvenirs et donnant une suite farfelue aux aventures du Père Ubu créé par Alfred Jarry. Sa curiosité, son flair et son inlassable énergie firent bientôt de sa petite galerie de la rue Laffitte le rendez-vous des artistes les plus talentueux et des collectionneurs du monde entier. Les dîners qu'il donnait dans sa cave étaient connus du tout-Paris du début du siècle. Après la première guerre mondiale, Vollard ferma sa galerie pour se consacrer à ses éditions. Il vivait entouré de centaines d'œuvres d'art mais plongé dans une apparente neurasthénie que restituent bien les photographies prises par Brassaï dans son hôtel particulier de la rue Las Cases à Paris. Sa mort accidentelle et mystérieuse en 1939 mit en déroute sa fabuleuse collection et participa à alimenter le mythe de ce marchand hors-norme qui fit de Paris la capitale de l'art moderne.

> commandez à la FNAC


Paul Cézanne
Portrait d'Ambroise Vollard (1899)




Cliquez ici pour les posters et affiches!
posters et affiches!
Cézanne est né en 1839 à Aix-en-Provence dans une famille aisée mais pas tout à fait conforme à la bourgeoisie provinciale de l'époque. A sa naissance sa mère, ancienne ouvrière, n'était pas encore mariée et vivait en concubinage avec Louis Auguste Cézanne, son ex-patron, propriétaire d'une fabrique de chapeaux. Ce n'est qu'en 18444 que ses parents s'unirent en l'église Madeleine d'Aix et que Paul et sa soeur Marie (née en 1841) furent reconnus par leur père.
En 1847, la banque Bargès, la seule d'Aix, fait faillite. Louis Auguste Cézanne, s'associe avec le caissier Cabassol pour ouvrir l'année suivante leur propre banque.

Paul Cezanne fit toutes ses études à Aix, acquérant une solide culture classique. Parmi ses camarades de collège, une certain Emile Zola devient son son confident le plus intime. A partir de 1857, il suit les cours de l'école municipale de dessin. En 1858, cependant, malgré sa vocation artistique et pour faire plaisir à son père, il s'inscrit à la faculté de droit d'Aix.
En 1861, son père accepte qu'il monte à Paris où il fréquente l'Académie Suisse. Il rencontre Pissarro et Guillaumin. Il se présente au concours d'entrée à l'Ecole des Beaux-Arts mais il échoue et, la mort dans l'âme il retourne à Aix en Provence où son père le fera travailler à la banque.
Mais cela ne dure pas longtemps. Il décide définitivement de devenir peintre et remontre sur Paris où il se réinscrit à l'Académie Suisse.
Etudiant sérieux, il travaille sur le modèle à l'Académie Suisse, fréquente le Louvre où il copie plusieurs tableaux. Il garde le contact avec Zola qui l'encourage et parfois même l'aide financièrement. Il fait aussi la connaissance de Bazille, Manet, Renoir, Monet et Sisley.
Cézanne passe aussi de longues périodes en Provence, en particulier à L'Estaque, petit village sur la côte.

Paul Cézanne
" Le baiser de la muse" (1859 - 1860)



Dans ces premiers tableaux, Cézanne est loin de ses amis impressionnistes et reste plutôt influencé par le romantisme de Delacroix et le réalisme de Courbet. Ces influences se retrouvent dans les couleurs sombres qu'il utilisent comme pour le "baiser de la muse" de 1860, "L'enlèvement" de 1867 ou les nombreux paysages et portraits qu'il réalise à cette époque.

En 1869, il rencontre Hortense Fiquet un modèle avec qui il aura un fils en 1872. Il cache néanmoins cette liaison à son père jusqu'en 1878. Cézanne finira par épouser Hortense en 1886 bien qu'à cette date il ne l'aimait plus.

En 1872, il s'installe dans un logement fourni par le docteur Gachet à Auvers-sur-Oise où il peint avec Pissarro. Leur collaboration sera très intense et bénéfique, Cézanne s'imprégnant de la manière impressionniste et confortant Pissarro dans sa volonté d'une composition spatiale plus construite.
Pissarro obtint la participation de Cézanne à la première exposition impressionniste, en 1874, dans l'atelier du photographe Nadar. L'accueil du public est pour le moins réservé aux trois toiles que Cézanne présente : "Une moderne Olympia", "La Maison du pendu" et "Étude, paysage d'Auvers". Il ne présente aucun tableau au cours de la seconde exposition impressionniste, mais montre 16 œuvres en 1877 à la troisième manifestation. Les critiques sont très mitigées et il prend quelques distance avec le groupe impressionniste.

Au début des années 1880, son style personnel s'affirme. "Le pont de Maincy" (1882-85) compte parmi les premiers chefs-d'oeuvre de ce style personnel. Le traitement des couleurs des arbres, un vert profond appliqué légèrement, sans séparation nette entre ses petites particules de couleurs voisines, participe à la vision d'ensemble, quand l'organisation picturale du tableau reste bien marquée.
Cézanne a proposé pendant une vingtaine d'annéee ses oeuvres Salon Officiel de Paris : sans succès, à une exception près, un portrait, en 1882. Refusé une nouvelle fois en 1884, Cézanne abandonne "la lutte pour Paris" mais garde néanmoins la foi et peint à profusion: paysages, natures mortes, portraits, scènes historiques ou religieuses...

Il est de plus en plus souvent en Provence et s'y installe à partir de 1882, d'abord à L'Estaque, puis à Gardanne en 1885. Là, il commence son cycle de peintures sur la Montagne Sainte-Victoire, qu'il représente dans près de 80 œuvres (pour moitié à l'aquarelle).
Il garde des contacts avec Pissarro, Renoir ou Monet mais il veut aller plus que "l'impression" qui résulte de la seule vision de la réalité pour produire "quelque chose d'aussi solide et durable que l'art des musées".

Sa situation financière reste précaire, d'autant que son père diminue son soutien.

En 1886, il rompt avec Zola qui lui a envoyé son roman L'Œuvre où il s'était reconnu dans le personnage du peintre avorté.
Son père meurt la même année, en octobre, lui laissant une petite fortune. Paul lui sera reconnaissant de lui léguer les moyens de se consacrer à la peinture sans se préoccuper des soucis matériels.

Paul Cézanne
"Les joueurs de cartes" (1890))


En 1891, il s'installe au Jas de Bouffan avec sa mère, alors qu'il loge sa femme à Aix dans la rue de la monnaie.
A côté des portraits, des natures mortes , Cézanne va s'intéresser au nu dans la nature, qu'il appellera "baigneuses".

Sa première exposition personnelle, organisée par Ambroise Vollard en 1895, jeune marchand d'art de 27 ans, où 150 de ses oeuvres sont exposées, allait enfin marquer le début de la reconnaissance à 56 ans.
Cézanne est alors découvert par de jeunes artistes pour qui il est un point d'ancrage, une référence immédiate. Sa réputation ne va plus cesser de grandir et de s'affirmer (Maurice Denis peint en 1900 "L'Hommage à Cézanne" aujourd'hui au musée d'Orsay), avec de nouvelles expositions, chez Vollard en 1898, au Salon des indépendants puis au Salon d'automne (1899, 1904, 1905, 1906). De nombreux peintres viennent alors voir le Maître à Aix.
On découvre le novateur, celui qui a su s'affranchir en partie de la réalité au point que nombre de mouvements de la peinture contemporaine depuis le cubisme se réclamèrent tous plus ou moins de lui.

“On n'est ni trop scrupuleux, ni trop sincère, ni trop soumis à la nature; mais on est plus ou moins maître de son modèle, et surtout de ses moyens d'expression” (Paul Cézanne, 1904).

Paul Cézanne
" Les Grand Baigneuses " (vers 1905)



Paul Cézanne décède en 1906 à la suite d'une pleurésie, il repose au cimetière d'Aix en Provence. d'où l'on peut voir sa chère colline de la Sainte Victoire.

Après avoir été décrié à ses débuts et plus ou moins ignoré jusque tard dans sa vie, Paul Cézanne apparait aujourd'hui comme le père de la peinture moderne.


Paul Cézanne
Montagnes provencales




Paul Cézanne
Fruits (1879 -1880)


Devenir partenaire
Exposer sur Arts-up

... en savoir plus

CEZANNE : le DVD


Paul Cézanne
" Nature morte " (1865)




Paul Cézanne
" La maison du Docteur Gachet à Auvers "




Paul Cézanne
portrait du fils de Cézanne




Paul Cézanne
Portrait de Joachim Gasquet (1896-1897)




L'Oeuvre d'Emile Zola
Cézanne rompt avec Zola après ce roman où il s'était reconnu dans le personnage du peintre avorté.
prix : 5,99 €
> commandez à la FNAC

Paul Cézanne
"Le Pont de Maincy" (vers 1880)




Paul Cézanne
" Maisons à L'Estaque "



Paul Cézanne
" La Montagne Ste Victoire " (1900)




Paul Cézanne
"Jas de Bouffan" (1885-1887)




Paul Cézanne
Nature Morte vers 1890