GRANDS MAITRES : Amedeo MODIGLIANI


Repères

1884 - Naissance de Modigliani
1906 - Installation à Paris
1916 - Le Grand Nu
1920 - Décès de Modigliani

Modigliani
Autoportrait


Modigliani
L'ange au visage grave
par Marc Restellini


> disponible à la FNAC


Modigliani
Douglas John Hall

Un grand éditeur d'art propose des monographies de qualité qui vous permettront de découvrir les plus grands artistes à petits prix !


> disponible à la FNAC
Amedeo Modigliani est né en 1884 à Livourne en Italie. Il connaît des problèmes de santé dès l'adolescence (typhoïde puis tuberculose). Il entreprend néanmoins des études artistiques, d'abord à l'école des beaux-arts de Livourne puis à l'école libre du nu, la Scuola Libera di Nudo de l'Accademia di Belle Arti de Florence et l'année suivante à l'Institut des Arts de Venise où il fréquente les bas-fonds.

En 1906, Modigliani s'installa à Paris où il fréquenta, entre autres, Pablo Picasso, Jean Cocteau et Max Jacob. Dès ses premières œuvres, imprégnées de l'art d'Henri de Toulouse-Lautrec , des peintres fauves et de Paul Cézanne ,il afficha son thème de prédilection, le portrait, auquel il ajouta bientôt celui du nu féminin. Faisant sienne la construction cézannienne en larges masses chromatiques, il commença à élaborer un style extrêmement personnel (le Mendiant de Livourne et le Joueur de violoncelle), caractérisé par des formes allongées - voire déformées - et l'ovale des visages. Il exposa pour la première fois au Salon des Indépendants en 1908. L'année suivante, il rencontra Constantin Brancusi, sous l'influence duquel il commença à se consacrer à la sculpture.
Il découvre alors l'art nègre et cambodgien au Musée de l'Homme. Ses statues sont reconnaissables à leurs yeux en amande, la bouche en cul-de-poule, les nez tordus, et les cous allongés. Une série fut présentée au Salon d'automne de 1912, mais il abandonne cette voie à cause de la poussière.
Modigliani présenta ses sculptures, pour la plupart inspirées à la fois de l'art nègre et de la sculpture grecque, au Salon d'automne de 1912. Son expérience de la taille directe et du dessin le mena à faire de la ligne le principal élément constructif de ses peintures.

Tout en menant une vie dissipée qui, peu à peu, nuisit à sa santé, il élabora la part très connue de son œuvre à partir de 1915. On retiendra les portraits au style très personnel de ses amis (Soutine, Max Jacob, Jacques Lipchitz et sa femme, Diego Rivera, Juan Gris, Blaise Cendrars, Jean Cocteau...), ceux de simples anonymes (Petit Paysan) et ses célèbres nus d'après modèles (Nu couché, le Grand Nu...) sans oublier les nombreux portraits de sa jeune compagne, Jeanne Hébuterne qui, un temps, avait posé pour Foujita.

Pour des raisons de santé, il déménage à Nice avec Jeanne Hébuterne, qui accouche fin 1918 d'une fille prénommée Giovanna
Dès 1919, il retourne cependant à Paris, rue de la Grande Chaumière.

Sa santé se détériore rapidement. N'ayant pas entendu parler de lui depuis plusieurs jours, des voisins le trouvent délirant dans son lit tenant la main de Jeanne enceinte de près de neuf mois. Le docteur ne peut que constater son état desespéré. Il meurt d'une méningite tuberculeuse le 24 janvier 1920. Le lendemain, Jeanne, désespérée, saute par la fenêtre du sixième étage de l'immeuble qu'elle habitait : l'une des légendes artistiques les plus sombres du siècle est née.


Modigliani
Le Grand Nu


Modigliani
Nu rouge



Devenir partenaire
Exposer sur Arts-up

... en savoir plus

Modigliani
Le mendiant de Livourne

Modigliani
Jeanne Hebuterne en châle rouge



Modigliani
Femme au grand chapeau
(Jeanne Hebuterne)


Des milliers de reproductions d'oeuvres d'art sur AllPosters.

Cliquez ici pour les posters et affiches!
posters et affiches!