GRANDS MAITRES : Pablo PICASSO


Repères

1881 - Naissance de Picasso
1901 - Début de la période bleue
1905 - début de la prériode rose
1907 - Les demoiselles d'Avignon
1924 - Manifeste du surréalisme
1937 - Guernica
1946 - La joie de vivre
1948 - Installation à Vallauris
1973 - Décès de Picasso


Vivre avec Picasso est à ce jour le portrait de Picasso le plus intime et le plus révélateur que l'on ait écrit. Pendant près de dix ans, Françoise Gilot a vécu auprès du grand peintre dont elle a eu deux enfants. Son livre est la description de ces années à la fois trépidantes, riches en surprises et pleines de tendresse. Françoise Gilot, peintre elle-même, rapporte avec minutie tous les aspects de la création artistique chez cet homme débordant d'idées, d'imagination et d'élans contradictoires. Mais c'est aussi Picasso, l'homme, qui apparaît ici : le compagnon de tous les jours, l'être irascible, le partisan, le père rempli d'angoisse pour son fils, le créateur superstitieux... Autour de lui sont campés quelques-uns des grands hommes de son époque: Matisse, Gertrude Stein, Eluard, Gide, Cocteau, Mirô, Chaplin. On y voit Picasso tenant tête et rusant aussi bien avec les marchands de tableaux qu'avec les nazis, qui interdisaient toute exposition de ses aeuvres pendant l'Occupation... Et ce n'est pas sans émotion qu'on y rencontre un Braque qui, par contraste, est tout en subtilité.
disponible che Amazon



Picasso
Je suis le cahier carnets picasso

Dès l'âge de treize ans, Picasso commença à dessiner sur des carnets qu'il emportait partout avec lui et qu'il garda toute sa vie. Jusqu'aujourd'hui ces carnets - il y en a cent soixante-quinze au total - étaient restés secrets. Les héritiers de Picasso ont décidé de les rendre publics. Ainsi nous est révélée la gestation lente ou rapide, mais comme magique, de plusieurs des oeuvres les plus connues de Picasso : {les Demoiselles d'Avignon, l'Enlèvement des Sabines, Une famille de saltimbanques}, etc. Dans la première partie de cet album luxueusement illustré de plus de quatre cents reproductions, six carnets sont exposés dans leur totalité et dans leur continuité. Dans la deuxième partie, un choix a été fait des meilleurs croquis ou dessins parmi les trente carnets les plus intéressants. La troisième et dernière partie est un catalogue raisonné des cent soixante-quinze carnets existants, chacun étant illustré par un de ses dessins. Pour accompagner les six carnets reproduits in extenso, six textes ont été demandés à des experts. Chacun d'eux a étudié un des carnets. Enfin, une préface a été demandée à Claude Picasso, fils du peintre, et à Françoise Gilot, mère de Claude. > disponible à la FNAC


Picasso
Le vieux guitariste



Des milliers de reproductions d'oeuvres d'art sur AllPosters.

Cliquez ici pour les posters et affiches!
posters et affiches!


Picasso
Dora Maar (1937)


Picasso
Harlequin assis



Picasso
Les trois musiciens




Figure incontournable de l'art du XXe siècle, Pablo Picasso compte à son actif un œuvre céramique majeur estimé à quelque 4 500 pièces originales. Picasso et la céramique offre une nouvelle lecture de cette production et de son apport original à la discipline. S'attribuant lui-même en 1948 un " diplôme d'ouvrier potier ", Picasso a su assimiler de nombreuses techniques céramiques et les a même transgressées pour en révéler de nouvelles possibilités. Il a surtout proposé d'audacieuses innovations plastiques, en faisant tout particulièrement de son utilisation de la surface, du volume et même du vide les composantes fondamentales de l'image céramique. C'est cette " révolution " conceptuelle qui place Picasso parmi les plus grands céramistes du XXe siècle. Ce livre, fruit d'une recherche originale, dresse une chronologie fouillée des rencontres de Picasso avec la céramique, notamment sa collaboration avec Suzanne Ramié, propriétaire de l'atelier Madoura à Vallauris. Le rôle des dessins préparatoires de Picasso dans l'élaboration de formes céramiques novatrices, de même que les interrelations entre la céramique, la linogravure et l'affiche, font l'objet d'une analyse extrêmement détaillée. Enfin, textes, documents et illustrations établissent des liens surprenants avec des œuvres historiques qui invitent à des interprétations inédites sur la manière dont Picasso a exploité les sources et les ressources de la céramique.
> disponible chez Amazon
Peintre, dessinateur, graveur, sculpteur et céramiste, Picasso a exercé une influence considérable sur l’art moderne. Il a laissé derrière lui une oeuvre immense et, pour beaucoup, il est l’artiste le plus célèbre du 20e siècle.

Né à Málaga (Espagne) en 1881, Pablo Ruiz Blasco y Picasso (Picasso) quitte l'Andalousie de son enfance pour la Catalogne quand son père est nommé professeur à l’Ecole des Beaux-Arts de Barcelone. Picasso y est lui-même admis en tant qu’élève à l’âge de 14 ans, comme il le sera deux ans plus tard, à l’Académie royale de Madrid. Dans ce milieu familial propice, Picasso est un peintre précoce. Il réalise ses premiers tableaux à huit ans. A 14 ans il peint déjà sa première grande toile académique : la Première Communion et à 15 ans il peint Science et Charité.

A 18 ans , il découvre la vie de bohème, notamment en fréquentant un cabaret artistique et littéraire de la vieille ville de Barcelone, Els Quatre Gats, où ses travaux sont exposés pour la première fois en 1900. Ll fréquente aussi un bordel du Carrer D’Avinyo qui lui inspirera plus tard l’un de ses plus célèbres tableaux, Les Demoiselles d’Avignon. Il noue aussi de solides amitiés, comme avec Casagemas, dont le suicide en 1901 le marquera profondément : c’est en représentant son ami mort qu’il découvre le potentiel émotionnel des peintures en camaïeu bleu. C'est le début de sa période bleue des années 1901-1904 pendant laquelle il alterne les séjours à Barcelone et à Paris où il expose, entre autres, à la galerie Vollard.

En 1905 il s'installe à Paris, au Bateau-Lavoir et y rencontre sa première compagne, Fernande Olivier. Avec elle, il fréquente des artistes, des écrivains comme Gertrude Stein, des poètes, notamment Guillaume Apollinaire. Il peint saltimbanques, masques, arlequins, dompteurs, clowns... C'est le début de sa période rose.

Il se lie avec Georges Braque avec qui, de 1907 à 1914, il va jeter les bases du cubisme.

Eva Gouel, qu'il appelle « Ma jolie » dans ses toiles, entre dans sa vie mais pour peu de temps car Eva meurt en 1915.

Pendant la Première Guerre mondiale, Picasso séjourne à Rome avec Jean Cocteau, à partir de février 1916. Il y peint L'Italienne, L'Arlequin et La femme au collier. Il rencontre Stravinski et la danseuse Olga Khokhlova qu'il épousera en 1918. Cocteau, Max Jacob et Apollinaire seront les témoins. Picasso réalisa plusieurs portraits d’Olga et de leur fils Paul.

La notoriété de Picasso s'affirme. Il est célébré à Barcelone et il est appellé à Londres pour travailler au ballet Le Tricorne sur une musique Manuel de Falla. Pendant cette période des années 1920, dans un climat de reconnaissance mondaine, il peint quelques tableaux marqués par un retour à la figuration et au classicisme.

Après le Manifeste du surréalisme d'André Breton publié en 1924, le courant surréaliste prend de l'ampleur et influence un grand nombre de personnalités du monde littéraire (Éluard, Desnos, Leiris) et artistique (Ernst, Dali, Tanguy, Man Ray, Buñuel). Picasso n'échappe pas à la vague. Il peint des tableaux agressifs avec des créatures inquiétantes comme sa Femme dans un fauteuil> (1926) ou sa Baigneuse assise> (1930). Il exécute le grand collage du Minotaure, réalise des sculptures en fer,...

En 1927 Picasso rencontre une jeune fille blonde et paisible, Marie-Thérèse Walter. Elle devient son modèle préféré et sa maîtresse longtemps secrète.
En 1930 il achète le château de Boisgeloup, près de Gisors où il cache ses amours et où il dispose d'assez d'espace pour se livrer à la sculpture monumentale ainsi qu'à la gravure.

Il réalise les illustrations de deux livres majeurs édités en 1931: Les Métamorphoses d'Ovide (Lausanne, Skira) et Le Chef d'œuvre inconnu de Balzac (Paris, Ambroise Vollard).

Il peint, il dessine, il grave, il sculpte, s'inntéresse à toutes les techniques. Il voyage en Espagne et renoue avec la corrida qui lui inspirera plusieurs oeuvres. On peut noter au passage que le Minotaure est un thème important de l’œuvre de Picasso, à la fois fasciné par la corrida et par l'ambiguité de cette figure mythique mi-homme mi-taureau.

Il se sépare d'Olga en 1935 , et le 5 octobre, naît Maya, fille de Marie-Thérèse Walter.
En 1936, Paul Eluard lui présente Dora Maar, une photographe qui vient d'Argentine Elle sera la maîtresse du peintre pendant presque neuf années, dans l'ombre de Marie-Thérèse Walter.

En 1937, la guerre civile d'Espagne fait rage. Picasso soutient les républicains. Choqué par le martyre d'une petite ville espagnole, bombardée par les nazis à la demande de Franco, il va réaliser l'une de ses œuvres les plus célèbres : Guernica. Dora Maar prendra des clichés des stades successifs d'avancement de cette fresque.

Il rencontre Françoise Gilot en mai 1943. Il quittera Dora Maar en avril 1944, lui offrant un dessin de 1915 représentant Max Jacob comme cadeau de rupture, mais il sera encore chez Marie Thérèse en août 1944 pendant la libération de Paris. Son idylle avec Françoise Gilot durera nénmoins dix ans et ils auront deux enfants ensemble. Françoise Gilot écrira un livre Vivre avec Picasso qui reste à ce jour le portrait de Picasso le plus intime et le plus révélateur que l'on ait écrit.

Après la fin de la Seconde Guerre mondiale, en 1944, il adhère au Parti communiste français.

Après la naissance de son fils Claude, Picasso se fixe à Vallauris avec françoise Gilot et débute alors une période intense de production de céramique qu'on estime à près de 4500 pièces.

Toujours militant pour la paix il crée La colombe pour l'affiche du Congrès de la Paix qui s'ouvre à Paris en 1949. Le 19 avril de cette même année naît Paloma.

Dans le milieu des années 1950, Picasso invente la sculpture plate, une forme nouvelle de sculpture qui lui a été inspiré par une jeune femme rencontrée à Vallauris, Sylvette David, dont la coiffure en queue de cheval le séduit. À partir de portraits de Sylvette peints sur de fines plaques de tôle qu’il découpe et qu’il plie, il compose des objets dont certains ont pu être répliqués à l’échelle monumentale.
Picasso prolonge cette démarche avec des portraits de Jacqueline Roque, la nouvelle compagne qu'il a rencontée à Vallauris Il peint, découpe et articule ces portraits perpendiculairement les uns aux autres, en interpénétrant les plans, autour d’un mât. Il invente ainsi une dernière forme de sculptures, la sculpture-mât, sorte de prolongement de son aventure cubiste. D'autres autres du même style voient le jour : La Chaise, la Femme aux bras écartés, la Femme à l'enfant, les Footballeurs, etc.
Il s'installe avec Jacqueline à la villa La Californie, située dans les collines qui dominent la baie de Cannes. Dans l’atelier de cette nouvelle demeure, il réalise de nombreux tableaux monumentaux qui revisitent de célèbres compositions comme les Ménines de Vélasquez ou le Déjeuner sur l’herbe de Manet. En 1958, il achète le Château de Vauvenargues au pied de la montagne Sainte-Victoire. Picasso y installe un atelier entre 1959 et 1962, mais son principal lieu de travail reste La Californie, puis le mas de Notre-Dame-de-Vie à Mougins à partir de 1961, son ultime atelier. Picasso et Jacqueline se marient en 1961.

En 1963 un Musée Picasso est ouvert à Barcelone; l’artiste lui fait don de la quasi-totalité de ses œuvres de jeunesse. La famille complètera ce don par la suite avec diverses oeuvres de sa carrière.

Picasso meurt en 1973. Il est enterré en France à Vauvenargues dans les Bouches-du-Rhône.


Picasso
Les demoiselles d'Avignon (1907)
Les Demoiselles d’Avignon, une des œuvres fondatrices de l’art moderne, annonçant aussi bien le cubisme que l’expressionnisme.

Picasso
Guernica



En 1937, suite au bombardement de Guernica pendant la guerre civile espagnole, Picasso se lance dans la création d'une de ses œuvres les plus célèbres : Guernica. Elle symbolise toute l'horreur de la guerre et la colère ressentie par Picasso à la mort de nombreuses victimes innocentes, causée par le bombardement des avions nazis à la demande du général Franco. Cette immense toile sera exposée un mois après au pavillon républicain de l’Exposition Internationale de Paris. Cette œuvre, conçue comme « un instrument de guerre », le rapproche du Parti communiste dont il devient membre.

Picasso
Joie de vivre (1946)



La fin de l’été 1946, au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, Picasso est invité à installer son atelier au Château Grimaldi, à Antibes (qui deviendra officiellement le musée Picasso en 1966). Il y travaille intensément en compagnie de sa nouvelle et jeune compagne Françoise Gilot, produisant de nombreux dessins et des tableaux en réutilisant de vieilles toiles du musée ou des matériaux de construction, comme des panneaux de fibrociment ou de contreplaqué d’okoumé utilisés pour les bateaux de pêche. Picasso renoue alors avec les thèmes mythologiques et ses œuvres, comme l’annonce son magistral tableau La Joie de vivre, célèbrent le bonheur retrouvé et la lumière méditerranéenne.


Picasso
Femme

Picasso
Colombe de la paix

Picasso
La Corrida III





Picasso
Grande Baigneuse au Livre (vers 1937)

Devenir partenaire
Exposer sur Arts-up

... en savoir plus

Picasso : sélection de DVD






Picasso
La vie (1903)




Picasso
Nu bleu



Cliquez ici pour les posters et affiches!
posters et affiches!


Picasso
violon et guitare (1913)


Picasso
Arlequin

Picasso
l'italienne (1917)


Picasso
La mort d'Arlequin




Picasso
portrait d'Olga(1917)



Picasso
Femme Nue S'essuyant le Pied (1921)



Picasso
Paul en Pierrot (1925)



Picasso
femme dans un fauteuil (1926)