STYLES et MOUVEMENTS ARTISTIQUES
ART NAÏF


Le terme « naïf » aurait été utilisé pour la première fois au XIXème siècle, pour qualifier les œuvres du Douanier Rousseau, qui peignait hors des normes académiques.

Les artistes dits naïfs sont souvent (mais pas uniquement) autodidactes et issus de milieux modestes. Leurs œuvres sont des produits de l'instinctif, de l'empirique et du spontané, reflétant leur sensibilité propre. Elles refusent de se conformer à une théorie artistique, et ne se réclament d'aucune influence. Chacun de ces artistes se constitue son propre langage.

L'art naïf désigne aussi une école de peinture prônant un style pictural figuratif qui se caractérise notamment pour la minutie apportée au détails, l'emploi de couleurs gaies, et une représentation « ingénue » et figurative de sujets populaires (paysages campagnards, costumes folkloriques, animaux domestiques ou sauvages). L'art naïf, sous sa désinvolture, cache alors des conventions techniques et optiques très élaborées, une stylisation, et une volonté de structuration et d'harmonie visuelle.

Artistes représentatifs :
Henri Rousseau, dit « le douanier Rousseau », Ferdinand Cheval, dit « le facteur cheval », Séraphine de Senlis, André Demonchy, Jean-Étienne Delacroix, Raymond Isidore, Eva Lallemant, Denys Corbet, Robert Tatin, Léon Markarian, Frédéric De Munter, Ivan Generalic, Radi Nedelchev, Jean Schubnel, Guido Vedovato, Niko Pirosmani et parmi les contemporains : Anne Guyonneau, Simone Le Moigne, Alain Thomas, Arthur Villeneuve... et pour partie : Joan Miró, Fernando Botero


Thèmes proches : art brut, art singulier, figuration libre


Fernando Botero : Haute société
Henri Rousseau : La cascade
Joan Miró : L'oiseau au plumage déployé

Librairie Arts-up
en association avec Amazon

L'Art naïf
de Nathalia Brodskaïa


Dessins extrêmement détaillés, technique simple et couleurs vives, sont les trois éléments de base de l'art naïf, art qui fut longtemps considéré comme "primitif", voire "retardé". A l'heure actuelle, l'art naïf est reconnu pour sa vision plus fraîche du monde. Ce livre explore les différentes voix et traditions de l'art naïf. Les multiples facettes de cet univers sont ainsi illustrées par une abondante iconographie, allant du Douanier Rousseau (1844-1910) en France à l'artiste colombien Fernando Botero, en passant par le Georgien Pirosmanichvili (1862-1918). De nombreuses autres toiles illustrent ici l'œuvre d'artistes moins connus des XVIIe et XIXe siècles, originaires pour la plupart des provinces russes.

l'auteur
Nathalia Brodskaïa est conservatrice au Musée de l'Hermitage à Saint Pétersbourg. Elle a écrit des monographies sur des artistes tels que Rousseau, Renoir, Derain... Elle travaille actuellement sur la peinture française du début du XXe siècle.

> disponible sur Amazon