STYLES et MOUVEMENTS ARTISTIQUES
CLASSICISME


Du milieu du 17ème siècle jusque vers le mileu du 18ème, le Classicisme tend vers un idéal de perfection et de beauté, inspiré de ce que l'on croit alors être les vertus de l'Antiquité.

Déjà au début du 17ème siècle, Guido Reni (Le Guide), Annibale Carrache et leurs disciples avaient commencé de codifier l'art d'idéaliser la nature en s'appuyant sur les canons de la sculpture antique. Georges de La Tour (1593 - 1652) peintre lorrain au confluent des cultures nordique, italienne et française, avec son goût prononcé pour le naturalisme et le soin attentif qu'il porte au jeu de l'ombre et de la lumière, fait la transition entre le mouvement baroque et le classicisme.

La notion de classicisme dans la peinture du XVIIe siècle est essentiellement incarnée par un peintre français, Nicolas Poussin (1594 - 1665) qui, paradoxalement, fit l'essentiel de sa carrière non à Paris mais à Rome, en marge des grands courants de l'époque.
La peinture de Nicolas POUSSIN, d'une grande richesse d'inspiration, complexe et même parfois qualifiée de savante, n'en demeure pas moins fondamentale dans l'histoire de l'art et fait de lui un des plus grands artistes du 17ème siècle.
Claude Gellée, dit le Lorrain (1600 - 1682) est une autre figure emblématique du paysage de style classique.

Artistes représentatifs :
Nicolas Poussin, Claude Gellée dit Le Lorrain ou Claude Lorrain, Charles Le Brun.



Nicolas Poussin
Les bergers d'Arcadie (1638-1639)
Claude Lorrain
Paysage avec Enée à Délos (1672)
Charles Le Brun
L'Apothéose de Louis XIV




Librairie Arts-up
en association avec Amazon

Lettres et propos sur l'art
de Nicolas Poussin


L'oeuvre de Poussin reste l'un des plus parfaits accomplissements du classicisme, associant des sujets inspirés des mythologies antiques à des compositions exigeantes et rigoureuses qui semblent faire écho, dans le champ des arts figuratifs, à l'idéal de clarté et d'élévation de la philosophie cartésienne. Ces lettres du plus grand artiste classique français, et les témoignages de ses contemporains qui les accompagnent, restituent l'émotion, l'humanité du peintre. Ils suivent ses péré-grinations entre la France et Rome, témoignent des déceptions et des souffrances qui émaillent sa vie, de sa solitude grandissante et de son amertume. Ils expliquent l'épure constante des représentations de Poussin, tendant vers un art toujours plus austère qu'éclaire parfois le sombre éclat de la mélancolie. L'édition est augmentée d'une introduction biographique de Jacques Thuillier, professeur au Collège de France, l'un des meilleurs spécialistes mondiaux de Poussin, et d'une étude du peintre contemporain Avigdor Arikha sur les fondements théoriques de la peinture de Poussin.

> disponible sur Amazon