Styles et mouvements artistiques
MOUVEMENT COBRA


Cobra ou CoBrA est un mouvement artistique créé à Paris en 1948 par quelques anciens « surréalistes révolutionnaires ». Quatre peintres, le Danois Asger Jorn, les Hollandais Karel Appel, Corneille (Cornelis Guillaume van Beverloo) et Constant (Constant Nieuwenhuys), et deux poètes belges, Christian Dotremont et Joseph Noiret signent un texte bref, rédigé par Jorn et Dotremont, que, par référence ironique au manifeste du Surréalisme, « La cause est entendue », ils intitulent « La cause était entendue ».

Cobra est l'acronyme de « Copenhague, Bruxelles, Amsterdam » du nom des villes dont sont originaires les membres fondateurs.

Ce mouvement qui fut d'abord une réaction à la « querelle absurde » entre l'abstraction et la figuration a été dissout en 1951. Il n'a donc duré que 3 ans mais il est considéré comme le plus important courant d'avant-garde de l'après-guerre.

> Prenant l'expression spontanée comme point de départ pour créer une représentation tout à fait nouvelle et expérimentale, CoBrA incarne la liberté recouvrée après la Seconde Guerre mondiale. Il se réfère à l'art populaire nordique, à l'art primitif, aux dessins d'enfants, à l'expressionnisme ou à l'automatisme surréaliste. Venus du surréalisme — donc très engagés avec le mouvement communiste —, les artistes de CoBrA rompent avec les communistes lorsque ces derniers optent pour le réalisme socialiste. Recherchant l'expérimentation et la vitalité, ils se rapprochent alors de la poétique libertaire.

Artistes représentatifs :
Asger Jorn, Henry Heerup, Bengt Lindström, Carl-Henning Pedersen, Ejler Bille, Egill Jacobsen, Else Alfelt, Sonja Ferlov, Erik Thommesen, Erik Ortvad, Mogens Balle, Svavar Gudnason, Karel Appel, Guillaume Corneille (Cornelis Van Beverloo, d'origine Belge), Lucebert (Lucebertus Swanswijck), Constant (Constant Van Nieuwenhuis), Anton Rooskens, Theo Wolvecamp, Eugene Brands, Lotti Van Der Gaag, Shinkichi Tajiri , Jan Cox, Christian Dotremont, Pierre Alechinsky, Reinhoud (Reinhoud d'Haese), Serge Vandercam, Raoul Ubac, Pol Bury, Jacques Calonne (aussi musicien), Hugo Claus, Jean Raine, Marcel Havrenne, Joseph Noiret, Jacques Doucet, Edouard Jaguer, Jean-Michel Atlan.


Karel Appel
Hip Hip Hoorah (1949)
82cmx129 cm
Collection Tate Modern, London (United Kingdom)



source : Appel Foundation

Librairie Arts-up
en association avec Amazon

CoBrA passages
Collection Thomas Neirynck

de Denis Laoureux et Camille Brasseur


De 1948 à 1951, CoBrA - acronyme de Copenhague, Bruxelles, Amsterdam - rassemble des poètes et des peintres issus de cercles d'avant-garde danois, belges et néerlandais. Cette convergence est un moment fort dans l'histoire de l'art moderne en Europe. CoBrA évolue parallèlement à l'abstraction lyrique pour témoigner de la vitalité de la peinture dans l'Europe de l'immédiat après-guerre. Il constitue le pendant européen de l'Action Painting qui se développe à New York, au même moment. Si son histoire est aujourd'hui connue et reconnue, Cobra n'a cependant pas encore la place qu'il mérite au sein de multiples courants picturaux de l'après-guerre. Les œuvres rassemblées par Thomas Neyrinck constituent à cet égard une collection de première force. Cet ensemble permet, en effet, de saisir la diversité, la complexité des voies que la peinture emprunte en Belgique, mais aussi en France, au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Collectionner est un acte parfois difficile mais toujours significatif. Pour faire ses choix, Thomas Neirynck ne s'en remet pas à l'histoire établie, il privilégie l'élégance du cœur et la subtilité du regard. Il traque les liens souterrains qui unissent les œuvres. En collectionnant, Thomas Neirynck a élaboré un récit, celui de la picturalité. Ce récit est celui d'une peinture pleinement consciente de ses propres moyens. La matière est célébrée pour elle-même. Lyrique, le geste fait résonner ce qui prend corps, à fleur de toile. La forme affirme son autonomie. Les couleurs s'embrasent. La ligne se libère de l'objet pour se transformer en signe calligraphique. Ces éléments tissent la trame du présent ouvrage. Ils révèlent à quel point Cobra a emprunté et ouvert de nombreux passages qui conduisent ailleurs et au-delà des trois années d'existence du groupe. Ailleurs. Et bien au-delà.

> disponible sur Amazon