STYLES et MOUVEMENTS ARTISTIQUES
NEOCLASSICISME


Le néoclassicisme, né au milieu du 18ème siècle à Rome au moment où l'on redécouvre Pompéi et Herculanum, se propage rapidement, d'abord en France par l'intermédiaire des élèves peintres et sculpteurs de l'Académie de France à Rome, puis à toute l'Europe et en Amérique.

Il préconise un retour aux valeurs de l'Antiquité, après le baroque et les excès du rococo devenu symbole de l'aristocratie.

Le néo-classicisme se veut être basé sur la théorie du "beau absolu" et il recherche avant tout la clarté, l'équilibre et la simplicité des formes. Il restera le style dominant jusque vers 1830


Artistes représentatifs :
Peinture : Jacques-Louis David, Antoine Jean Gros, Joseph-Marie Vien, Dominique Ingres, Jean-Germain Drouais, Gavin Hamilton, Anton Raphael Mengs,
Sculpture : Lorenzo Bartolini, Antonio Canova, Bertel Thorvaldsen,


Jacques-Louis David
Le Serment des Horaces

Le Serment des Horaces est achevé en 1785. Ce tableau est considéré comme un des chefs-d’œuvre du néoclassicisme tant dans son style que dans sa description austère du devoir. Le tableau est de grande taille : 330 centimètres de hauteur et 425 centimètres de largeur. Il est conservé au Musée du Louvre.
Jean-Auguste-Dominique Ingres
La grande baigneuse dite Valpinçon (1808)

Marqué par l'enseignement de Jacques-Louis David dont il a été l'élève et influencé par Raphaël, Ingres est un des monuments de la peinture française.
La baigneuse de Valpinçon présentée ci-contre est la première d'une série de "baigneuses" qui s'étendra tout au long de sa carrière.
Par-delà son appartenance au mouvement néoclassique (qui parfois ne le reconnaît pas), il est l'initiateur d'un courant artistique dont les répercussions dépassent de beaucoup son siècle et que l'on a nommé après lui l'ingrisme. De nombreux artistes, parmi lesquels Edgar Degas et Pierre-Auguste Renoir dans la seconde moitié du XIXe siècle, puis Henri Matisse et Pablo Picasso au XXe siècle, se sont réclamé en effet de son œuvre.

Librairie Arts-up
en association avec Amazon

David : L'Art et le Politique
de Régis Michel et Marie-Catherine Sahut


Il faut que l'artiste soit philosophe, s'écrie David à la Convention, au plus fort de la Terreur. Être philosophe, c'est peindre la vertu républicaine. Être philosophe, c'est rendre l'art à la cité, comme l'as fait David, par le militantisme, la fête, la propagande. Fils des Lumières, partisan de Robespierre, admirateur de Bonaparte, exilé de la Restauration, David n'a cessé de confondre l'art et l'idéal, l'art et le politique. Quoi de plus moderne ? Baudelaire ne s'y est pas trompé : le peintre du Marat est l'inventeur de la modernité. Marie-Catherine Sahut et Régis Michel nous proposent un David vraiment révolutionnaire.

> disponible sur Amazon