STYLES et MOUVEMENTS ARTISTIQUES
SUPREMATISME


Le Suprématisme, initié par Kasimir Malevitch en Russie au début du XXème siècle est un prolongement du Constructivisme.

Les formes utilisées par ce mouvement sont essentiellement bidimentionnelles et répondent à la bidimensionnalité du médium. Les trois formes de bases sont le carré, le cercle et la croix. Le carré était la forme préférée de Malévitch, puisque c'est une forme scientifique et non naturelle, basique, universelle et c'est à partir de cette forme qu'il élabore les autres.

Il y a trois catégories de couleur chez les Suprématistes. Premièrement, le fond est blanc, afin de représenter l'espace infini. Le noir est réservé à la figure emblématique du carré et les couleurs primaires pour le reste.

Pour les suprématistes, l'espace dépasse la représentation en trois dimensions et s'inspire des théories géométriques de la quatrième dimension. Cette forme d 'espace est conçue de plusieurs couches de dimensions au travers desquelles les formes évoluent.

Dans l'oeuvre de Malévitch, la quatrième dimension fusionne le temps et l'espace : ces deux éléments permettent aux formes d'évoluer librement. Les formes sont fixes dans les trois premières dimensions mais elles se trouvent activées au travers de la quatrième dimension.

Le sujet d'une oeuvre suprématiste est la capture d'un moment de l'évolution des formes dans les dimensions. Malévitch représente dans ses oeuvres un univers infini en blanc dans lequel flottent, montent ou chutent des formes géométriques. Malévitch remet la responsabilité au spectateur pour la compréhension de ses compositions. Le spectateur doit visualiser les formes avec leurs multiples positions au travers des dimensions afin de comprendre une oeuvre suprématiste.

Artistes représentatifs :
Kasimir Malevitch, El Lissitzky, Ivan Klioune, Ivan Puni, Olga Rozanova



Kasimir Malevitch
"Carré noir sur fond blanc" (vers 1930)
huile sur plâtre, 36.7 x 36.7 x 9.2 cm

Malevitch rêve d'une peinture qui s'évapore dans un espace immatériel. Par rapport à son "carré blanc sur fond blanc" de 1918, ce "carré noir sur fond blanc" est déjà une concession dans sa quête mystique d'un monde sans objet, ou monde de la non-représentation.



Kasimir Malevitch

composition suprématiste (1915)

Olga Vladimirovna Rozanova

vol dun avion(1916)

Librairie Arts-up
en association avec Amazon

La Russie et les avant-gardes
de Jean-Louis Prat, Evgénia Petrova, Tatiana Goriatcheva, Jean-Claude Marcadé


Altman, Baranov-Rossiné, Bourliouk, Chagall, Chevtchenko, Deineka, Dymchits-Tolstaïa, Ender, Exter, Filonov, Gabo, Gavris, Gontcharova, Kandinsky, Klioune, Klucis, Koudriachov, Larionov, Lébédev, Lentoulov, Lissitzky, Machkov, Malévitch, Mansourov, Matiouchine, Médounetski, Mienkov, Morgounov, Oudaltsova, Pevsner, Popova, Pougny, Redko, Rodtchenko, Rozanova, Souïetine, Stenberg, Stépanova, Sterenberg, Strzeminski, Tatline, Tchachnik, Yakoulov Tous ces artistes sont présents dans cette importante exposition thématique qui raconte depuis les années 1908 jusqu'aux années 1928, les recherches fructueuses, conjointes ou parfois opposées, réalisées par les artistes russes au début du XXe siècle. Ils disent les liens qui les unissent ou leurs oppositions, ainsi que les passerelles jetées entre les différents mouvements auxquels ils ont participé : néo-primitivisme, cubo-futurisme, rayonnisme, suprématisme, constructivisme..

> disponible sur Amazon


Kasimir Malevitch

Suprematismus (1927)